Les news immo du 29 janvier

Immobilier en direct vs SCPI

ISR Attention au « Greenwashing »

L’ISR étant très à la mode, il n’est pas rare de voir des fonds se vanter d’être labellisés sans véritablement l’être. Pour éviter les fraudes, l’AMF a donc clarifié ses attentes sur les fonds ESG. Si les fonds disposant d’un label d’État sont considérés comme conformes à la réglementation  (ISR ou Greenfin), les nouveaux fonds souhaitant obtenir l’agrément de l’AMF en matière d’investissement durable doivent dorénavant présenter trois caractéristiques :  un taux d’analyse selon les critères ESG sur au moins 90% du portefeuille,  des engagements fermes et mesurés des objectifs de durabilité et des engagements significatifs en matière de durabilité.

Dans le même sens, les conditions d’octroi du label ISR gouvernemental se sont un peu durcies depuis le 23 octobre 2020. Selon Alireza Gorzin, président de BFG Capital, c’est une bonne chose : « les fonds et les sociétés vont devoir prouver et justifier l’impact de leur gestion. S’ils sont honnêtes depuis le début, cela ne devrait pas leur poser de problème… » BFG Capital pour Boursorama

La détention de FIA immobiliers par les compagnies d’assurance

Selon une analyse de l’ASPIM, les compagnies d’assurance détiendraient 26 % du passif de l’ensemble des FIA immobiliers français. Depuis 2010, les assureurs ont augmenté leur exposition à l’immobilier, notamment via la détention de parts de fonds non cotés. A fin 2018, les assurances détiennent  l’équivalent de 26% de l’actif brut des SCPI, OPCI et OPPCI, 16% de la capitalisation des SCPI et   31% de l’actif brut  des OPCI et OPPCI.

Par ailleurs, entre 2010 et 2018, le poids de l’immobilier dans les unités de compte a été multiplié par 4. Et 65 % de l’encours des supports en unités de compte à prédominance immobilière en  2018, étaient sous forme de SCPI ou d’OPCI.  ASPIM

Crédit immobilier : Où vont les taux en 2021 ?

Sur les 35 taux du marché (5 durées, 7 régions), Empruntis constate 21 baisse (entre -0,05% et -0,10%),  11 taux stables et 3 taux en augmentation faible. Actuellement, il est possible d’emprunter sur 20 ans au taux moyen de 1% contre  1,10%. En moyenne en octobre et novembre.

Si l’avenir reste incertain, le premier semestre 2021 s’annonce bien. Les banques ont à cœur de réussir leur année et envoient des signaux positifs aux emprunteurs. Mettre en concurrence les banques c’est s’assurer d’avoir les meilleures conditions et s’assurer toutes les chances de financer son projet. Profiscalis

Les perspectives à court et moyen et terme selon Atland Voisin

Oui, les bureaux et les commerces ont de l’avenir, en particulier dans les métropoles. La période qui s’ouvre sera peut-être plus tournée vers la résilience ; tout en gardant la valorisation du patrimoine de ligne de mire à long terme. Cette résilience et cette performance à long terme passeront notamment par l’entrée dans l’ère de l’Investissement Socialement Responsable appliqué à l’immobilier. Épargne Pierre  en particulier a  donc, tous les atouts pour conserver la faveurs des épargnants.

Immorente et Effimo se partagent des bureaux à Londres

2ème acquisition britannique pour Sofidy, l’immeuble est situé dans un quartier d’affaires en bordure Nord de la City. Construit en 1990, il déploie une surface de 7.231 m² lui permettant d’abriter  l’University of Law. Par ailleurs, il offre une longue sécurité locative avec un bail résiduel de plus de 14 ans. Surtout, il présente un « upside important sur le loyer actuel » et un mécanisme avantageux d’indexation assurant une hausse minimum du loyer de plus de 10% tous les 5 ans.

Les SCPI de Perial AM passent à l’offensive en Europe

Un portefeuille de 3 immeubles de bureaux  (62M€) aux  Pays-Bas rejoint le patrimoine de PFO. Ce sont 2 immeubles (6683m2), « Vivaldiplantsoen 100 » et « Vivalidiplantsoen 200 » dans le centre d’Utrecht et loués à 2 locataires solides pour une durée résiduelle locative de 9,6 ans.  Le « De Conducteur »  situé à Amersfoort,  classée 3e  région la plus compétitive d’Europe en 2019 et la plus peuplée avec 1,3 millions d’habitants a été entièrement rénové en 2020. Il s’étend sur 13 500 m² dont 1 180 m² de commerces. D’ores et déjà loué à plusieurs locataires, ils offrent une durée résiduelle locative de 5,7 ans.

De son côté, PFO2 réalise sa 1ère acquisition à La Haye avec le « Post Office Building » (25000m2, 100M€). L’actif fera l’objet d’une restructuration lourde  et accueillera PostNL sur 19 000m² et un opérateur belge de coworking et ce dans le cadre d’un bail d’une durée de 15 ans. Pour  le Directeur des Investissements, Stéphane Collange, ces transactions ont été signées moyennant un renfort  des critères de sélection notamment sur ceux visant « la qualité et la résilience des locataires, l’emplacement et l’accessibilité ». Enfin, si tous les immeubles sont classés Energy Label A, le siège de PostNL  bénéficiera d’une certification BREEAM Very Good et WELL Gold, afin de coller aux objectifs de performances énergétiques et environnementales mais aussi de santé et de bien-être des utilisateurs.»

Investissement en immobilier commercial: la Suisse fait figure d’exception

La Suisse a été le seul pays d’Europe à connaître une hausse de ses transactions. Le marché de l’investissement est marqué par une nette polarisation géographique et sectorielle. Comme ailleurs en Europe et dans le monde, la demande se focalise davantage sur les grands centres urbains  tandis que les localisations secondaires, font l’objet d’un intérêt plus limité. La liquidité globale du marché reste intacte dans l’ensemble, compte tenu des grands volumes de capitaux à placer. Aussi la crise ne semble pas avoir eu d’impact négatif sur le pricing dans le segment « Core » du marché.

La part des investisseurs étrangers a diminué mais les investisseurs suisses sont restés très actifs. Leur poids dominant sur le marché domestique explique la résilience de l’activité, au contraire des pays davantage exposés aux flux de capitaux internationaux (Royaume-Uni, Pays-Bas). Enfin, le marché de l’investissement immobilier devrait encore bien performer en 2021. CBRE

Cap vers la Suisse pour Ficommerce Europe avec des Retail Parks

Dans le sillage de sa nouvelle stratégie de développement en Europe, la SCPI a choisi des parcs d’activités commerciales autour du lac Léman. Ces actifs multi locataires disposent d’une implantation locale établie et d’une bonne diversification des enseignes positionnées sur des secteurs d’activité résilients comme l’équipement de la maison ou les services liés au bien-être. Enfin, « une partie importante du revenu locatif est générée par une locomotive alimentaire de premier ordre (Migros). » L’opération représente un volume d’investissement d’environ 13 M€ délivrant un rendement annuel moyen de 5%. Fiducial Gérance

Interpierre Europe Centrale

Lancée récemment, renforce la stratégie  de développement européen de Paref Gestion en ciblant le marché de l’Europe Centrale couvert par 3 pays : la République Tchèque, la Pologne et la Hongrie. Ces cibles d’acquisition intègrent la stratégie de la SCPI  de rendement en sélectionnant des actifs déjà entièrement loués et présentant un taux de rendement supérieur globalement supérieur à 6 %.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *