Perial AM : des possibilités d’acquisitions démultipliées

Immobilier : l’accès aux crédits va changer en 2021

Malgré un contexte sanitaire qui aurait pu paralyser son activité, la société de gestion a témoigné de son adaptabilité et de sa créativité. Elle gère désormais près de 5 milliards d’€ d’actifs.

Résumer le bilan 2020 de Perial AM c’est d’abord, insister sur des volumes d’investissements (815M€) bien supérieurs aux objectifs initiaux et répartis sur 23 acquisitions. La dynamique de diversification géographique et typologique des SCPI dans les grandes métropoles européennes s’est donc, poursuivie avec un focus particulier concernant l’intégration des critères ESG. Du côté des arbitrages, ils ont représenté 150 millions d’€ (24 millions sont encore sous promesse) via 44 ventes. Au total 2020 c’est presque 1 milliard d’€ de transactions immobilières réalisées ou sécurisées.

Côté SCPI, la collecte brute atteint 500 millions d’€. Elle a été intégralement investie moyennant le recours au crédit afin de bénéficier d’un effet de levier positif au service de la performance. Parmi les acquisitions emblématiques, Perial AM cite celles « inédites sur les secteurs alternatifs » comme le 1er actif de santé  pour PF Hospitalité Europe ou encore le 1er immeuble dédié à l’enseignement pour PFO2. Par ailleurs, on ne saurait parler d’investissements sans pointer ceux  réalisés à l‘étranger. Ils représentent un poids croissant : 50% pour PFO, PFO₂ et PF Hospitalité Europe, contre 40% l’année précédente. Les destinations favorites ? Citons le renforcement des Pays-Bas et de l’Espagne avec pas moins de 3 nouveaux immeubles à Barcelone.

Et cette année ? Le turbo est lancé avec l’ambition de réaliser 1 milliard d’euros d’investissements. D’abord, il s’agit d’investiguer sur des marchés européens moins courus comme la Pologne, l’Autriche, la Finlande, les pays du Nord de l’Europe ou les pays baltes. Car, s’il faut retenir une  leçon de 2020 c’est la réaction différente des pays face aux crises. Du coup, elle justifie la diversification géographique des SCPI en les exposant à d’autres cycles économiques, immobiliers ou fiscaux.

En termes typologiques, l’ambition est d’augmenter « fortement » la part alternative telle que la santé, les résidences gérées, le coliving, les écoles, ou la logistique urbaines. En bref, les biens aptes à répondre aux besoins démographiques et sociétaux en Europe et pour lesquels l’avantage est de présenter des cycles décorrélés des variations économiques et « une performance résiliente et durable. »

Ensuite, la période actuelle ne saurait faire l’impasse sur les critères ESG garants de la « solidité » des patrimoines et de performances pérennes dans la durée. Sous cet aspect, au delà d’une grille d’évaluation regroupant 60 critères ESG, Perial AM entend renforcer sa stratégie de gestion et d’amélioration de ces critères par la mise en place d’une démarche d’exploitation Best-in-Progress. La labellisation ISR immobilier de PFO2 est un premier pas qui sera conforté par le désir de soumettre l’ensemble des SCPI  à ce nouveau sésame.

La crise provoquera des opportunités pour les investisseurs, notamment sur celui durement touché du segment hôtelier. Bien que durement touché, ce secteur sera étudié sans compromission. En effet, le filtre de Périal ne retiendra que les immeubles disposant d’exploitants solides, engagés de surcroît sur des baux longs.

Le mot de la fin ? 2021 sera plus « dynamique que jamais. »  Le périmètre d’actions des SCPI  sera élargi sur tous les fronts qu’ils soient géographiques, typologiques, environnementaux, dans la gestion ou les cessions. A vos marques, prêt…  Perial AM est déjà parti !

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *