Reconsidérez vos versements sur votre épargne retraite - Linxea
Assurance vie Linxea
Retraite

Reconsidérez vos versements sur votre épargne retraite

La réforme des retraites ne pousserait-elle pas les Français à alimenter leur PER ou leur assurance-vie afin de se préparer un complément de retraite sans surprise ? D’autant que beaucoup d’entre ont perçu par virement le 16 janvier leurs avances sur les remboursements de leurs réductions et crédits d’impôts 2022, qui peuvent représenter pour certains plusieurs milliers d’euros.

9 millions de foyers ont bénéficié du versement de l’avance (à hauteur de 60%) des réductions et crédits d’impôt, soit une somme moyenne de 624 euros, mais qui pour certains contribuables il peut s’élever à plusieurs milliers d’euros.

Les réductions et crédits d’impôts les plus populaires

La plupart des réductions ou crédits d’impôt concerne les dons, l’emploi d’un salarié à domicile, les frais de garde d’enfants, les  frais d’hébergement en Ehpad, les dépenses d’investissement locatif (Pinel, DOM) et les cotisations syndicales.

L’avance est égale 60% des réductions et crédits d’impôts

  • Cette avance, versée en une fois, correspond à 60 % du montant total des réductions et crédits d’impôt concernés, déclarés au printemps 2022 au titre des dépenses réalisées en 2021 (ce montant total figure sur le dernier avis d’impôt sur le revenu, reçu à l’été 2022), sauf si le contribuable est intervenu pour diminuer ce montant dans « Gérer mon prélèvement à la source » sur impots.gouv.fr entre septembre et décembre 2022 ;
  • En fonction de la déclaration, au printemps prochain, de revenus et dépenses engagés en 2022, le montant définitif des réductions et crédits d’impôt auxquels le contribuable a droit sera calculé et fera l’objet d’une régularisation.

Exemple: Vous avez fait un don de 500 € à une association d’intérêt général en 2022. Ce don vous donne droit à une réduction d’impôt de 66 %, soit 330 €. Le 16 janvier 2023 le fisc vous rembourse 60% des 330 €, soit 198 € en janvier 2023, puis  le reste, soit 132 € à l’été 2023.

L’avance de 60% est virée automatiquement dans la plupart des cas

L’avance a été virée directement sur le compte bancaire communiqué par le contribuable dans son espace particulier impots.gouv.fr, rubrique « Gérer mon prélèvement à la source ». Ce virement est libellé « AVANCE CREDIMPOT » et a eu lieu le 16 janvier 2023.

Les contribuables pour lesquels l’administration fiscale n’a pas connaissance de coordonnées bancaires, soit environ 221 000 foyers fiscaux, percevront cette avance sous la forme d’une lettre-chèque qu’ils recevront par voie postale d’ici la fin du mois de janvier.

Pensez à placer l‘avance de vos réductions et crédits d’impôts perçue le 16 janvier

Et pourquoi ne pas profiter d’un avantage fiscal sur un avantage fiscal ?

En effet, les avances sur remboursements des réductions et crédits d’impôts sont déjà un avantage fiscal puisqu’elles sont égales à un pourcentage des dépenses effectuées. Par exemple 50% pour les frais de garde des jeunes enfants, 50% pour les frais d’emploi d’un salarié à domicile.

Exemple : vous avez dépensé 10 000 € pour l’emploi d’une salariée à domicile. L’avantage fiscal est de 50% soit 5 000 €. L’avance remboursée en janvier 2023 est égale  à 60% de 5 000 € soit 3 000 €.

Si vous placez ces 3 000 € sur un plan d’épargne retraite (PER) vous obtiendrez un second avantage à l’entrée de ce PER sous la forme d’une déduction du montant versé de votre revenu imposable. Par exemple, si vous êtes dans la tranche de 30% c’est donc un nouvel avantage fiscal égal à 30% que vous obtiendrez, soit 30% de 3 000 € = 900 €.

Au final, vous aurez obtenu une première réduction de 50%, puis une seconde réduction de 30%. Dans notre exemple, dès janvier 2023 vous aurez cumulé 3 000 € (avance de 60% sur le crédit d’impôt de 50% pour emploi d’un salarié) + 900 €  (réduction pour versements sur un PER), soit 3 900 € d’avantages fiscaux, sachant qu’il vous reste encore 2 000 € d’avantage fiscal à faire valoir lors de votre prochaine déclaration des revenus (en avril/ mai 2023).

Prendre date pour une assurance-vie

Il est toujours intéressant de souscrire un contrat d’assurance-vie et de prendre date si vous ne disposez pas déjà d’un contrat. Et même ouvrir un contrat supplémentaire ne peut qu’être un atout en termes de choix des supports financiers, de gestion et aussi de répartition entre vos différents bénéficiaires désignés.

Comme vous le savez, l’assurance–vie est optimisée dès lors qu’elle atteint une durée de 8 ans, le plus tôt est donc le mieux pour ouvrir un contrat et prendre date, même avec un faible versement de quelques centaines d’euros.

Et si vous placiez aussi votre prime de fin d’année ou le reste de votre treizième mois 2022 sur un PER ou une assurance-vie ?

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *