Année blanche : le PERP en 2018 et 2019

03/10/2018
Avec l’instauration du prélèvement de l’impôt à la source en 2019, les versements réalisés en 2018 sur le PERP sont privés d’intérêt fiscal (sauf revenus exceptionnels) car 2018 est une année blanche au plan fiscal.

Vous pouvez donc légitimement vous poser la question du maintien des versements sur ce produit cette année. Faut-il ou non verser sur un PERP en 2018 ?


A quoi sert le PERP ?

L’épargne PERP est avant tout un moyen de constituer un capital en vue de la retraite. Les avantages fiscaux qui caractérisent cette épargne à long terme doivent être perçus comme un coup de pouce permettant de limiter l’effort d’épargne. Renoncer à réaliser des versements en 2018 et en 2019 sur un PERP pénaliserait fortement l’effet d’accumulation de cette épargne à long terme.


Quelles modifications touchent le PERP en 2018 et 2019 ?

Puisque les revenus de l’année 2018 ne sont pas imposables, les déductions permises par les versements effectués sur le PERP n’ont pas d’intérêt. Le contribuable ne pourra effectivement pas déduire de ses impôts 2018 ses cotisations PERP 2018.


Toutefois, pour éviter que les épargnants interrompent leurs versements sur ce produit d’épargne retraite, le parlement a voté un amendement.


Celui-ci prévoit qu’en 2019, les versements PERP soient déductibles pour 100% de leur montant sous la condition que les versements 2018 ne soient pas inférieurs à ceux de 2019 sauf s’ils sont supérieurs à ceux de 2017.


Dans le cas contraire, la cotisation PERP 2019 ne sera déductible qu’à hauteur de la moyenne des cotisations PERP 2018 et 2019.


Par exemple :

En cas de versement continu de 10 000 € sur 2017, 2018 et 2019, 10 000 € seront déductibles en 2019 En cas de versement de 10 000 € en 2017, interrompu en 2018 et repris en 2019, 5 000 € seront déductibles en 2019.


En cas de versement de 10 000 € sur 2017, interrompu en 2018 et gonflé à 20 000 € en 2019, 10 000 € seront déductibles en 2019.


2017 2018 2019 Application de la limitation Montant déductible en 2019
Exemple versements 1 10 000 € 0 € 10 000 € Oui 5 000 €
Exemple versements 2 8 000 € 9 000 € 10 000 € Non 10 000 €
Exemple versements 3 0 € 0 € 10 000 € Non 10 000 €
Exemple versements 4 10 000 € 10 000 € 10 000 € Non 10 000 €
Exemple versements 5 10 000 € 11 000 € 10 000 € Non 10 000 €
Exemple versements 6 10 000 € 0 € 20 000 € Oui 10 000 €

L’astuce LINXEA


Les cotisations PERP 2018 restent déductibles des revenus non concernés par l’année blanche. Il s’agit des revenus exceptionnels et des revenus financiers (intérêts, dividendes, plus-values, retraits sur contrats d’assurance-vie).


Les cotisations PERP 2018 pourraient donc permettre de défiscaliser les rachats des contrats d’assurance vie dont les performances seraient devenues décevantes. Ces contrats pourraient être rachetés à moindre frais et les produits de ces rachats versés sur un PERP ou sur un nouveau contrat d’assurance vie.