Investir dans une SCPI : avantages et inconvénients - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Investir dans une SCPI : avantages et inconvénients

Associés d'une SCPI

Excellent outil de diversification du patrimoine, l’investissement dans les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) consiste à acheter des parts dans un parc immobilier global détenu par la SCPI. Il s’agit donc d’un placement plus souple que l’investissement immobilier en direct.

Les avantages de la pierre papier

Les SCPI offrent de nombreux avantages :

  • Une diversification renforcée : investir à bon escient c’est répartir son épargne sur différents types d’actifs.

La SCPI offre ainsi aux associés non seulement une diversification de leur propre patrimoine vers l’immobilier mais aussi une diversification intrinsèque renforcée par la présence d’immeubles variés au sein de son actif. De quoi ajouter une couche supplémentaire de sécurité !

  • Une mutualisation du risque : la diversification du portefeuille d’une SCPI permet de mutualiser le risque locatif et de compenser en partie l’effet négatif d’une vacance ou de loyers impayés du fait des revenus tirés des autres immeubles mis en location.
  • Une gestion déléguée : alternative « anti prise de tête » à l’investissement immobilier en direct, les SCPI permettent de profiter d’une gestion locative entièrement déléguée.

Professionnel agréé et contrôlé par l’AMF, la société de gestion est « multi taches » : elle définit la politique d’investissement, sélectionne les immeubles à acheter ou céder, négocie les baux, assure le recouvrement des loyers et surveille la bonne conduite des travaux. Un réel « plus » quand on ne dispose pas de compétences pointues ou tout simplement de temps.

  • Un ticket d’entrée accessible : Accéder directement à l’immobilier d’entreprise (bureaux, commerces, cliniques, hôtels…) c’est se confronter à un marché de « pro » aussi disputé qu’onéreux.

Exit ces inconvénients avec les SCPI. Moyennant quelques centaines d’euros, l’épargnant est à même d’investir sur des secteurs pour lesquels il est souvent écarté faute d’une surface financière suffisante.

  • Des revenus réguliers : Qui dit SCPI, dit revenus.

Plus ou moins importants selon la philosophie d’investissement, ils sont versés sous la forme de revenus fonciers perçus chaque trimestre.

  • Un placement flexible : L’associé d’une SCPI peut renforcer progressivement son investissement au fil de ses rentrées financières.

Cette flexibilité à l’achat vaut aussi lors de la revente. En effet, l’épargnant peut vendre ses parts à hauteur de ses besoins ce qui n’est pas possible avec un bien détenu en direct.

L’astuce LINXEA

Le principe de « mutualisation des risques » peut être encore amélioré en investissant dans plusieurs SCPI.

Quels sont les inconvénients à investir dans une SCPI ?

Tous placements comportent des risques. L’immobilier aussi, malgré son statut de valeur refuge. Investir dans des SCPI, c’est donc considérer les risques du marché immobilier et ceux propres aux caractéristiques du placement.

Globalement on en retiendra 3 principaux :

  • D’abord, le risque de revenu tient au fait que le dividende n’est pas garanti. S’il dépend de l’efficacité de la gestion de la SCPI, il n’en reste pas moins atténué grâce à la diversification du patrimoine.
  • De son côté, le risque en capital peut résulter par exemple, d’un manque de rigueur de la gestion, il reste cependant limité financièrement aux montants investis par l’associé.
  • Enfin, l’associé peut s’exposer à un risque de liquidité en raison d’un marché qui dépend des conditions de l’offre et de la demande au moment de la vente des parts

L’avis de LINXEA

Parce qu’il s’agit d’un investissement immobilier, investir dans des SCPI nécessite un engagement long terme (environ 10 ans).

Toute cession anticipée peut donc s’accompagner d’une perte en capital, du fait notamment des droits et commissions liés à l’achat de parts.