Allianz Pierre, Rivoli Avenir Patrimoine : l’élitisme parisien - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Allianz Pierre, Rivoli Avenir Patrimoine : l’élitisme parisien

Immeubles parisiens sur fond de ciel bleu

Allianz Pierre (Imovalor Gestion) et Rivoli Avenir Patrimoine (Amundi immobilier) appartiennent à ces SCPI qui préfèrent rassurer qu’assurer … à court terme. Comment ? En restant fidèle à leur créneau de prédilection : les bureaux parisiens et franciliens. 2017 a confirmé cette volonté.

Face à un recul de 25% de sa collecte (55 m€ vs 72,2 m€) Allianz Pierre ne s’est pas trouvée devant une montagne de cash à investir coûte que coûte. De quoi lui donner le temps de choisir ses 2 investissements de l’année : le « Cristallin » (Lyon) et la pleine propriété d’un immeuble à Boulogne où elle ne détenait que 25% depuis 1989. Sans faire référence au programme du Grand Paris, la SCPI favorise depuis longtemps cette région au « marché locatif professionnel profond ». En fin d’exercice, ce choix se traduit par une répartition où Paris représente 37,29% du patrimoine et l’Île de France 41,6%. Pour autant la prudence qui règle la gestion ne saurait être oubliée avec une poche de diversification dans les grandes métropoles de province.

Dans un marché secondaire fluide sans qu’aucune part ne soit en attente de retrait, Allianz Pierre a versé l’année dernière un dividende de 13,92 € soit un taux de distribution de 4,22% légèrement en deça de sa catégorie (4,43%). En même temps il convient de préciser que le prix de sa part a grimpé de 2,21% (430 €).

Profil assez similaire de Rivoli Avenir Patrimoine. D’abord sa capitalisation (2,4 mds€) l’amène à être la 2ème plus importante SCPI de bureaux du marché. Deuxio, elle se positionne sur des immeubles localisés dans les « secteurs les plus recherchés » par les locataires (Paris 49,9% : en Île-de-France 29,1%). Comme Allianz Pierre, sa collecte a baissé autour de 20% (303,5 m€ vs 378,9 m€). Un mouvement qui amplifie la tendance de la catégorie des SCPI Bureaux où le recul n’a été que de -0,9% l’année dernière.

En tous cas, RAP persiste sur la voie qu’elle s’est tracée. Son patrimoine moins diversifié (116 actifs ,476632 m2) qu’Allianz Pierre (143 actifs, 320 428 m2) indique une prédilection pour les biens de grande taille à l’image de récentes acquisitions supérieures à 10 000 m2 (La Défense).

Malgré l’« élitisme » de sa philosophie d’investissement RAP affiche une performance décevante en 2017. Son dividende (11,18 € vs 11,5 € en 2016) et le prix moyen de sa part (281 € vs 278 €) soulignent un taux de distribution qui peine à franchir le seuil des 4% (3,98% vs 4,14%). Plus agaçant, Amundi Immobilier avance encore, des prévisions prudentes cette année. Les 3 premiers acomptes sont fixés à 2,70 € (vs 2,83 € en 2016) « soit 10,80 € annuellement ». Reste la surprise de l’ajustement du dernier acompte « en fonction du résultat 2018 et du prévisionnel de l’année suivante » pour éviter d’attendre un an de plus la concrétisation des ambitions d’excellence de la SCPI .

Pour en savoir plus sur Allianz Pierre chez LINXEA : Allianz Pierre

Pour en savoir plus sur Rivoli Avenir Patrimoine chez LINXEA : Rivoli Avenir Patrimoine

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *