En gestion libre vers quel type de fonds se réfugier ? - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

En gestion libre vers quel type de fonds se réfugier ?

Gestion libre

À côté des fonds en euros, colonne vertébrale de l’assurance-vie, le choix des supports financiers est un art complexe. Voici quelques pistes pour ceux qui recherchent avant tout des fonds conservant une certaine « sérénité ».

Face à l’érosion des rendements des fonds en euros, les assurés s’intéressent de plus en plus aux possibilités de diversification qui leur sont offertes via les contrats d’assurance vie. Mais il est difficile de trouver aujourd’hui des placements de type « bon père de famille ». La période est agitée et la baisse spectaculaire des marchés mondiaux rend les épargnants très prudents.

Descente aux enfers

Après une année 2019 très sympathique au cours de ses derniers mois et qui a permis aux meilleurs fonds d’actions françaises et européennes d’enregistrer des gains supérieurs à 20 %, les marchés boursiers ont fortement descendu à cause de l’épidémie de coronavirus.

La baisse a été particulièrement forte au cours des dernières semaines.

En l’espace de trois semaines, le CAC 40 (indice des grandes valeurs françaises) et le DJ Eurostoxx 50 (indice des 50 plus grandes valeurs européennes) ont perdu 23 %.

Entre le 19 février 2020 et le 9 mars 2020, le CAC 40 est passé de 6111,24 points à 4707,91 points, soit une baisse de près de 23 % ; quant au DJ Eurostoxx 50 il est passé de 3 865,18 points à 2 959,07 points, soit une baisse de plus de 23 %.

Le décrochage des marchés financiers est important et personne ne sait si la baisse va s’arrêter ; et encore moins combien de temps il faudra pour revenir aux niveaux antérieurs. Dans l’ignorance des événements et du comportement futur des marchés les épargnants peuvent rechercher des catégories de fonds offrant une certaine résistance à la baisse ou au moins permettant de minimiser cette baisse.

Les fonds flexibles ou diversifiés l

Les flexibles et diversifiés sont des catégories de fonds qui séduisent toujours les épargnants. Ces fonds permettent de bénéficier du savoir-faire d’une équipe de gestion qui choisira à la fois le degré d’exposition aux risques et l’allocation entre les différents types d’actifs. La gestion flexible et active peut être assortie d’une forte diversification en termes d’actifs et en zones géographiques. Ainsi un portefeuille qui peut avoir jusqu’à 80 % d’actions peut descendre, temporairement, à moins de 10 % afin de sécuriser les gains.

Selon la classification AMF des OPCVM, la catégorie « OPCVM « Diversifiés » rassemble « tous les OPCVM qui ne relèvent pas d’une autre catégorie. Il doit être fait mention, dans l’objectif de gestion, de la gestion mise en œuvre et notamment :

  • Gestion totalement discrétionnaire ;
  • Gestion de type profilée ;
  • Gestion monétaire dynamique.
  • …/… L’existence éventuelle d’un risque de change pour le résident français est mentionnée dans la rubrique « stratégie d’investissement » du prospectus de l’OPCVM. »

Le conseil LINXEA

LINXEA vous propose plusieurs fonds dans cette catégorie. Ceux qui sont les plus appréciés des clients LINXEA sont les suivants :

  • M&G Optimal Income
  • Swiss Life Funds Defensive P
  • R Valor C

À noter que ces fonds font aussi partie de nos fonds stars. Précisons que des trois fonds ci-dessus, les deux premiers sont « plus tranquilles » que le troisième. Sur l’échelle de risques allant de 1 à 7, les deux premiers sont au niveau 3, le troisième est au niveau 6.

Les fonds patrimoniaux

Il ne s’agit pas d’une catégorie officielle classée par l’AMF, mais d’une sous-catégorie des fonds diversifiés décrits ci-dessus. L’objectif de ces fonds est d’abord de protéger le capital investi tout en recherchant la meilleure performance par rapport à cette protection. En cas de prévisions adverses sur l’évolution des marchés, ces fonds peuvent adopter une stratégie défensive.

Le conseil LINXEA

Les clients de LINXEA ont bien apprécié le fonds Eurose ainsi que le fonds Sunny Euro Strategic. Les épargnants peuvent aussi recourir aux fonds flexibles et diversifiés cités ci-dessus.

Les unités de compte immobilières

Suivant leur régime juridique (FCP, SCPI, OPCI, notamment) la composition de ces unités de compte peut varier. Par exemple, les OPCI grand public doivent avoir au moins 60 % d’actifs immobiliers, sauf les trois premières années de création de l’OPCI où ces pourcentages peuvent être plus faibles.

La nature des biens immobiliers que les fonds détiennent et leur implantation géographique peut entraîner un niveau de risques et de performances plus fort ou plus faible.

Un OPCI grand public est généralement classé au niveau 4 sur l’échelle officielle des risques qui va de 1 à 7.

Une SCPI, comporte au moins 95 % d’immobilier. En règle générale le niveau de risques d’une SCPI est de 3.

Les SCI sont généralement classées au niveau 3, parfois au niveau 2 (c’est le cas de la SCI Capimmo).

Quant aux fonds (FCP et Sicav) comprenant des valeurs immobilières et foncières, ils s’apparentent plus à des fonds d’actions qu’à des investissements en immobilier. Leur rôle de valeur refuge est moins fort que celui des autres UC immobilières. Toutefois, on remarque que dans les phases de baisse, les indices immobiliers diminuent moins que les indices des actions globales. Le niveau de risques des Sicav et FCP immobiliers et fonciers est souvent de 5.

Le conseil LINXEA

Chez LINXEA le palmarès des fonds est différent entre chaque assureur, car chacun propose son offre dédiée. On constate que les épargnants ont préféré :

Les fonds obligataires

Selon la classification AMF des OPCVM, la catégorie OPCVM « Obligations et autres titres de créance libellés en euro » l’OPCVM doit être en permanence investi ou exposé sur un ou plusieurs marchés de taux de la zone euro.

Pour la catégorie OPCVM « Obligations et autres titres de créance internationaux » l’OPCVM doit être en permanence investi ou exposé sur les marchés de taux de pays non membres, ou éventuellement membres, de la zone euro.

Dans les deux cas, l’exposition au risque action n’excède pas 10 % de l’actif net. À condition de rester très élitiste sur ses choix, les fonds obligataires peuvent constituer une réponse appropriée pour l’épargnant.

Le conseil LINXEA

Les clients LINXEA apprécient nos fonds stars de cette catégorie :

  • R-co Crédit Horizon 12M C
  • Carmignac Sécurité

Les fonds ISR

LINXEA offre dans chacun de ses contrats d’assurance vie plusieurs fonds responsables labellisés ISR.

Créé et soutenu par le ministère des Finances, le label ISR a pour objectif de rendre plus visibles les produits d’investissement socialement responsables (ISR) pour les épargnants en France et en Europe.

L’ISR est un placement qui vise à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises qui contribuent au développement durable dans tous les secteurs d’activité. Le label ISR est attribué au terme d’un processus strict de labellisation. Il existe 362 fonds labellisés ISR venant de 65 sociétés de gestion différentes (début mars 2020). Tous les fonds ayant le label ISR sont identifiés sur le site : https://www.lelabelisr.fr

Les fonds ISR appartiennent à de nombreuses catégories, ils peuvent aussi bien être des fonds obligataires, que monétaires ou des fonds actions.

Le conseil LINXEA

LINXEA observe que le fonds Oddo Avenir qui est labellisé ISR est souvent retenu par les épargnants. Rappelons que c’est avant tout un fonds d’actions. Sur l’échelle de risques, il est au niveau 5.

Les fonds à formule

« L’objectif de gestion des fonds à formule est d’atteindre, à l’expiration d’une période déterminée, un montant déterminé par application mécanique d’une formule de calcul prédéfinie, reposant sur des indicateurs de marchés financiers ou des instruments financiers, ainsi que de distribuer, le cas échéant, des revenus, déterminés de la même façon. Son objectif de gestion est garanti par un établissement de crédit dont le siège est établi dans un État membre de l’OCDE.

La garantie peut être accordée à l’OPCVM ou à ses porteurs ou actionnaires. La description détaillée de la formule utilisée est mentionnée dans la rubrique « stratégie d’investissement » du prospectus du fonds » indique la classification officielle de l’AMF.

Quel retour sur investissement pour ces fonds ?

«Il apparaît que plus de la moitié des produits offrent un rendement annualisé nominal hors frais supérieur ou égal à 5 %. À l’inverse, seuls 5 % des produits présentent une performance négative et, dans 6 % des cas, le montant initial investi est tout juste préservé » (Étude récente de l’AMF publiée en janvier 2020 intitulée « La complexité des produits structurés commercialisés en France : quel bilan de l’action de l’AMF ? de Anne Demartini & Natacha Mosson).

Y-a-t-il sur ces fonds une garantie du capital investi ?

On rencontre diverses catégories de fonds à formule dont la catégorie la plus répandue est celle des fonds à capital garanti jusqu’à un certain niveau de baisse : Tant qu’un indice boursier n’a pas baissé, par exemple, de plus de 40 % l’investisseur est garanti de percevoir à l’échéance finale du produit la totalité de sa mise de départ (hors frais). Au-delà du pourcentage de baisse de 40 % l’investisseur n’a plus la garantie de retrouver son investissement de départ, il s’expose à une perte en capital à l’échéance, égale à l’intégralité de la baisse de l’Indice.

LINXEA vous propose en fonction des opportunités de marchés des fonds de cette catégorie.

La magie de l’épargne programmée

La magie de l’épargne programmée, c’est d’éviter les hauts et les bas. Et surtout l’erreur la plus commune : entrer au plus mauvais moment. Comme le bon moment n’est jamais connu à l’avance, il est préférable d’effectuer des investissements chaque mois à une date déterminée.

Les versements programmés sont une excellente solution pour ceux qui veulent investir sur des supports financiers plus prometteurs de performances que le fonds en euros.

Pour éviter d’investir la totalité de votre épargne à contretemps, l’une des solutions les plus efficaces consiste à effectuer des versements réguliers.

Cette technique a pour effet de multiplier les petits achats et, par conséquent, de moduler le coût d’achat moyen du ou des supports financiers choisis.

L’astuce LINXEA

Supposons un fonds qui vaut 100 euros, puis baisse à 80 euros, diminue encore à 70 euros et remonte en suite dans un premier temps à 90 euros, puis dans un second temps à 95 euros.

  • Si vous placez 500 euros en une seule fois sur ce fonds lorsqu’il vaut 100 euros vous obtiendrez 5 parts de ce fonds.
  • Si vous achetez en cinq fois en investissant 100 euros à chaque fois, la première fois lorsqu’il vaut 100 euros vous achèterez une part, lorsque le fonds vaut 80 euros vous obtiendrez 1,25 part, lorsqu’il vaut 70 euros vous aurez 1,428 part, quand il remonte à 90 euros vous aurez 1,111 part et lorsque le fonds est à 95 euros vous aurez obtenu 1,052 part. Résultat : en achetant en 5 fois vos parts du fonds sélectionné vous bénéficierez, au total, de 5,841 parts.

A la dernière valeur liquidative connue de ce fonds (soit 95 euros), avec vos 5,841 parts, vous avez réalisé un investissement total de 554,89 euros.

Si vous aviez acheté en une seule fois vos 5 parts, toujours à la dernière valeur liquidative connue de ce fonds (soit 95 euros), vous auriez disposé d’un investissement total de 475 euros, soit 79,89 euros de moins qu’en réalisant vos versements mensuels programmés.

Vous êtes gagnants à tous les coups !

Si l’on raisonne en termes de rentabilité avec un versement unique vous auriez perdu 25 euros (500 euros investis et une valeur de 475 euros), soit une perte de 5%. Avec vos 5 versements programmés, vous aurez gagné 54,89 euros (500 euros investis et une valeur de 554,89 euros), soit un gain de plus de 11%.

Il est très tentant de faire des versements programmés. Grâce à eux si les cours baissent, pour la même somme investie, vous obtiendrez davantage de parts.

Si les cours augmentent, vous achèterez moins de parts, mais la valeur de votre contrat constatera une plus-value.

Si vous optez pour des versements programmés, répartissez chaque versement sur au moins 3 fonds différents.

Le seul cas où vous perdriez de l’argent avec des versements programmés, ce serait le cas où le marché boursier serait toujours en hausse. Mais chacun sait qu’un marché éternellement haussier n’existe pas….

Positionnement des catégories de fonds sur l’échelle de risques
Les fonds à formule 5 ou 6
Les fonds flexibles ou diversifiés De 3 à 5
Les fonds patrimoniaux 3 ou 4
Les unités de compte immobilières De 2 à 5
Les fonds obligataires De 1 à 4
Les fonds ISR De 1 à 7
La gestion profilée Selon le profil : de 3 à 6

NB : L’échelle des risques va de 1 (risque faible) à 7 (risque fort)

Quatre catégories de fonds profilés

Avec la gestion pilotée, un expert s’occupe de tout.

Dans les contrats d’assurance vie de LINXEA quatre catégories de profils gérés sont mises à disposition des clients (Profil DÉFENSIF / Profil ÉQUILIBRÉ / Profil DYNAMIQUE/ Profil AGRESSIF).

Vous pouvez parfois mixer la gestion libre et la gestion profilée. En ajoutant par exemple, du fonds en euros à un profil de gestion, vous diminuez le niveau de risque global de votre placement. Chez LINXEA la possibilité de mixer la gestion libre et la gestion profilée dépend de chaque assureur, comme suit :

  • Chez Spirica on peut combiner gestion libre et gestion pilotée.
  • Chez Generali aussi, mais ne sont accessibles en gestion libre que les fonds à avenant (SCPI, SCI, Produits structurés etc.)
  • Chez Suravenir et chez Apicil, les deux modes de gestion sont exclusifs.

MAIS TOUJOURS : Dans tous les contrats LINXEA si vous souhaitez reprendre la main sur la gestion de votre épargne, c’est possible à tout moment, sans frais, vous repasserez alors en gestion libre.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *