Où placer votre argent ? - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Où placer votre argent ?

Où placer son argent ?

Les produits d’épargne sont nombreux pour constituer un capital ou diversifier ses investissements. Mais pour bien gérer vos placements, les supports financiers doivent correspondre à vos objectifs patrimoniaux et non l’inverse. Tour d’horizon des stratégies de placement gagnantes.

Quels sont les meilleurs produits de placement ?

Les meilleurs produits d’épargne combinent rendement et sécurité. Les livrets réglementés ne sont désormais plus une option, avec des taux d’intérêt proches de zéro, mais d’autres instruments financiers permettent de constituer un capital sans risquer de tout perdre :

  • L’assurance-vie multisupports conjugue liquidité du capital, sécurité des fonds en euros et diversification des unités de compte pour dynamiser le rendement du contrat
  • Investir dans une SCPI de rendement permet d’acquérir des biens immobiliers locatifs professionnels et de diversifier son portefeuille tout en mutualisant les risques sur un large éventail d’actifs
  • Les dispositifs d’épargne retraite par capitalisation comme le plan épargne retraite populaire (PERP) et le contrat Madelin vous permettent de vous constituer des revenus complémentaires à la retraite tout en bénéficiant de versements déductibles du revenu imposable pendant la phase de constitution de l’épargne

Il existe des fonds en euros de nouvelle génération bénéficiant d’une perspective de rendement supérieure aux fonds traditionnels grâce à une poche d’actifs dynamiques ou des sous-jacents immobiliers. L’accès à de tels fonds est généralement possible dans le cadre d’un contrat multisupports.

Bénéficier de la fiscalité favorable de l’assurance-vie

L’assurance-vie est un placement particulièrement flexible doté d’un fort potentiel d’optimisation de patrimoine avec l’accès à des supports d’investissement diversifiés et une enveloppe fiscale avantageuse.

Parmi les atouts du placement en assurance-vie, on peut citer :

  • La liquidité du capital : il est possible de disposer des fonds à tout moment en effectuant un rachat ou en programmant des rachats périodiques
  • La liberté des versements : libres ou récurrents, parfois assortis d’un montant minimum
  • Les contrats multisupports avec une part d’unités de compte pour dynamiser le rendement
  • Les options de gestion pour sécuriser les plus-values, limiter les pertes ou investir progressivement
  • La possibilité de sortie en rente viagère

A tout cela, s’ajoute la fiscalité sur les plus-values à un taux dépendant de la date des versements et de la durée de détention du contrat :

Versements effectués avant le 27 septembre 2017 :

  • Intégration dans le revenu imposable ou au prélèvement libératoire à un taux de 35 % avant 4 ans, 15 % entre 4 et 8 ans et 7,5 % après 8 ans avec un abattement de 4 600 € (9 200 € pour un couple)

Versements effectués après le 27 septembre 2017 :

  • Intégration dans le revenu imposable ou prélèvement forfaitaire unique (PFU) à un taux de 12,8 % pour les contrats de moins de 8 ans
  • Pour les contrats de plus de 8 ans, le taux baisse à 7,5 % avec un abattement de 4 600 € (9 200 € pour un couple) jusqu’à 150 000 €
  • Taux porté à 12,8 % au prorata de la fraction au-delà de 150 000 €

L’assurance-vie bénéficie en outre d’une fiscalité avantageuse en cas de succession. Il est possible de désigner les bénéficiaires de votre choix, avec ou sans lien de parenté et de leur transmettre un capital exonéré de droits de succession jusqu’à 152 500 €.

L’offre d’assurance-vie sur internet est particulièrement performante pour les investisseurs à la recherche de rendement, puisque les sociétés de courtage en ligne proposent des contrats d’assurance-vie à frais réduits :

  • Gratuité des frais d’entrée et des frais d’arbitrage
  • Frais de gestion réduits, autour de 0,6 % contre 0,9 % à 1 % dans les réseaux traditionnels

Quand on sait que la loi plafonne le montant total des frais d’entrée à 5 %, la suppression de ces frais peut représenter une réelle économie à la fin de l’année et contribuer positivement au rendement global du contrat.

A noter : Si les unités de compte ne sont pas des placements garantis, le risque est compensé par la poche de fonds en euros. En optant pour la gestion pilotée, vous laissez le gestionnaire de votre contrat prendre les décisions d’arbitrage.

Investir dans une SCPI de rendement

L’investissement dans une SCPI de rendement permet de diversifier votre épargne en accédant à un large portefeuille d’actifs. Les risques sont dilués entre les supports et ce type de placement ouvre l’accès au marché immobilier professionnel : bureaux, commerces, etc.

La pierre est une valeur refuge en matière de placement et pour l’épargnant, l’investissement en SCPI est un moyen de combiner rendement et tranquillité :

  • Rentabilité : rendement moyen estimé à 4,35 % net de frais en 2018 (source : IEIF)
  • Accessibilité : ticket d’entrée réduit
  • Simplicité : la gestion locative est assurée par la SCPI

Les loyers perçus sont nets de frais, sans taxe foncière et sans charge de copropriété.

Il existe plusieurs façons d’investir en SCPI :

  • Dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie multisupports
  • Achat direct de parts de SCPI : au comptant ou à crédit, afin de générer un revenu foncier trimestriel complémentaire grâce aux loyers des biens immobiliers acquis
  • Souscrire des parts en démembrement : acquisition temporaire de parts en nue-propriété, sans perception de loyers pendant une période définie contre une rente à terme avantageuse

Le nu-propriétaire peut acheter des parts à prix réduit et il ne paye pas d’impôt sur le revenu puisqu’il ne perçoit pas de loyers. En cela, l’acquisition de parts de SCPI constitue un support d’épargne efficace pour préparer sa retraite.

Capitaliser avec l’épargne-retraite

Le PER, PERP et le contrat Madelin sont des produits d’épargne aux primes partiellement déductibles du revenu imposable, ce qui en fait des outils d’investissement efficaces. Au moment de la retraite, le capital est reversé sous forme de rente viagère défiscalisée.

  • Le contrat Madelin s’adresse uniquement aux travailleurs non salariés (TNS)
  • Le PER et le PERP concernent tous les actifs

Le PERP prévoit une sortie partielle en capital :

  • À hauteur de 20 % du capital acquis
  • À 100 % en cas d’acquisition de sa résidence principale

À la condition de ne pas être propriétaire de sa résidence principale pendant les 2 ans précédant le dénouement du PERP, sauf situation dérogatoire exceptionnelle.

Le conseil LINXEA

Si vous souscrivez un PERP en 2018, limitez les primes la première année : les versements ne sont pas déductibles pendant l’année blanche 2018. Si vous détenez déjà un PERP, maintenez le niveau de vos investissements pour éviter de faire les frais du dispositif anti-optimisation.