Les Groupement Forestiers d'investissement (GFI) : investir durablement dans la sylviculture - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les Groupement Forestiers d’investissement (GFI) : investir durablement dans la sylviculture

arbre foret

Un groupement forestier est une société civile créée en vue de la constitution, l’amélioration, l’équipement, la conservation ou la gestion d’un ou plusieurs massifs forestiers ainsi que de l’acquisition de bois et forêts.

En pratique, un groupement forestier d’investissement est une société civile qui collecte des capitaux afin de les investir dans des forêts. Elle distribue alors les revenus issus de leur exploitation et valorise les parts en fonction de l’évolution du marché forestier. 

Il s’agit d’un placement totalement décorrélé des marchés financiers.

Le modèle des groupements forestiers d’investissement (GFI) ressemble beaucoup à celui des SCPI (immobilier).

Si ces dernières composent en partie ce que l’on appelle la pierre papier, les GFI constituent une nouvelle forme de placements tangibles : la « forêt papier ».

Ainsi, en achetant des parts du groupement forestier, l’épargnant investisseur devient propriétaire d’une fraction du patrimoine du GFI. Le ticket d’entrée est généralement de 5000 € (soit un premier versement moins onéreux qu’en GFF).

2 types de groupements forestiers

Il existe 2 types de groupements forestiers : les GFI et les GFF, les groupements forestiers fonciers.

Les GFI sont agréés par l’autorité des marchés financiers pour faire appel public à l’épargne.

Les Groupements Forestiers Fonciers sont privés.

Bon à savoir : les Groupements Forestiers d’Investissement font partie de la catégorie des investissements éthiques et responsables (comme on aurait pu s’en douter).

En ce sens, ils ouvrent droit à des avantages fiscaux non négligeables.

Pour découvrir ce placement, suivez le guide !

Pourquoi investir dans un Groupement Forestier d’Investissement ?

Investir dans une forêt va vous permettre d’abord de diversifier votre portefeuille, avec un placement écologique, ayant vocation à protéger les territoires ruraux face au phénomène d’urbanisation. Acquérir des parts en GFI, c’est donner une orientation environnementale à ses investissements.

La protection de la nature, de l’environnement, est au cœur de ce placement. Bien que vous ne déteniez pas directement des parcelles de forêts, vos investissements contribuent à valoriser le patrimoine forestier français.

Ensuite, cela va alléger vos impôts : réduction d’impôt de 18 %, exonération d’IFI aux ¾ de la valeur des parts, abattement de 75 % sur les droits de succession et de donation… Nous reviendrons sur ces points ci-dessous.

Enfin, niveau rendement, l’espérance de gains peut s’avérer élevée à long terme. Si ce n’est pas toujours le cas à court terme, vous pouvez tout de même miser sur la revalorisation annuelle de vos parts, comme pour les SCPI !

Un placement long terme

Cet investissement se transforme en un patrimoine concret, un actif tangible soit une parcelle de forêt, que les épargnants pourront transmettre sans difficulté.

Les forêts, les territoires, « la terre », ont toujours été d’importantes préoccupations françaises.

Comme les arbres qu’il détient, ce placement se valorise lentement, et ne devient mature qu’après plusieurs années.

Ce type d’investissement peut générer un rendement intéressant, au bout de plusieurs décennies.

Les aléas du placement

À ce jour, personne ne peut garantir les risques phytosanitaires, ni anticiper les fluctuations du cours du bois. Ce dernier peut varier à la hausse comme à la baisse, comme la valeur des forêts.

Toutefois, les risques de tempêtes et d’incendies peuvent être assurés, selon le groupement forestier d’investissement choisi.

Quant aux parts de groupement,  leur liquidité n’est pas garantie.

Gardons à l’esprit qu’il s’agit d’un investissement de longue durée, soumis à des aléas plus naturels que financiers.

Cet investissement est donc dédié aux investisseurs avertis mais aussi à ceux qui ont à cœur de favoriser les investissements éthiques et transmettre un patrimoine naturel.

Détenir des parts d’un Groupement Forestier, c’est aussi disposer d’un excellent levier fiscal.

Trois raisons fiscales d’opter pour les GFI 

Les trois principaux avantages fiscaux de l’acquisition de parts d’un groupement forestier reposent sur :

  • La réduction d’impôt sur le revenu : en vous portant acquéreur de parts d’un groupement forestier, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu de 18 % de la somme investie. Cette réduction d’impôt ne peut excéder, annuellement 9 000 € pour une personne seule ou de 18 000 € pour un couple soumis à imposition commune (soit une souscription de 50 000 € pour une personne seule ou 100 000 € pour un couple).

Cette réduction s’applique l’année de l’investissement. Elle est conditionnée au maintien de la  détention des parts souscrites pendant une durée minimale de 5 ans.

À noter : la réduction d’impôt des souscriptions de parts de groupements forestiers est soumise au plafonnement global des niches fiscales, soit 10 000 €.

Exemple :

Votre épouse et vous-même investissez 40.000 € dans des parts de GFI.

L’application de la réduction d’impôt de 18%, vous fait bénéficier d’une économie d’impôt de 7 200 €.

Cette exonération constitue une réelle opportunité de limiter les droits de succession dus sur la transmission de son patrimoine.

À noter : vous pouvez transmettre vos parts, mais vous pouvez aussi les revendre quand bon vous semble.

Sur certains Groupements Forestiers, cette exonération peut même aller jusqu’à 100 %.

Autres « astuces » :

Vous pouvez également obtenir un abattement de 20 % à 30 % pour manque de liquidités, cumulable à l’abattement de 75% sur les droits de succession et de donation.

Qui propose les GFI ?

Aujourd’hui, les ventes de forêts sont en plein boom.

Et c’est tant mieux, quand on sait que la France possède l’un des plus importants patrimoines forestiers d’Europe.

Et sur ce point, France Valley est le premier investisseur forestier privé.

France Valley est une société de gestion de portefeuille, agréée par l’AMF, spécialisée dans les investissements viticoles, forestiers, agricoles et immobiliers.

Celle-ci dispose d’un patrimoine de 25 forêts, allant d’une dizaine à une centaines d’hectares chacune, implantées dans six grandes régions françaises :

  • Auvergne Rhône Alpes
  • Bourgogne Franche Comté
  • Occitanie
  • Grand Est
  • Centre Val de Loire
  • Nouvelle Aquitaine

Leur botte secrète ? L’expertise.

En effet, avant chaque acquisition, une expertise des sols est réalisée pour déterminer si les sols en question peuvent toujours produire du bois et pour quelle longévité approximativement.

Selon Arnaud Filhol, le directeur général de France Valley, « sur une très longue période, le rendement d’une forêt est de l’ordre d’environ 2 %. »

En effet, l’investissement en GFI offre un rendement de 2 à 5 % par an, au bout de plusieurs années.

France Valley dispose du soutien de cabinets d’Experts Forestiers et de Coopératives partout en France, et étudie des acquisitions partout en zone Euro.

De plus, en optant pour l’acquisition de parts au sein du GFI France Valley, vous pourrez bénéficier d’une exonération d’IFI à 100 % !

La filière bois, en bref

À fin 2019, la filière bois française représente 16 millions d’hectares.

Elle emploie 440 000 personnes, soit un nombre de salariés beaucoup plus important que dans le secteur automobile notamment (285 000 personnes).

En résumé, elle concerne 1 personne sur 58 !

En 2018, le chiffre d’affaires de cette filière représentait 60 milliards d’euros !

La France est d’ailleurs reconnue comme le 4ème producteur de bois en Europe, puisque la forêt représente environ 30 % du territoire français. C’est donc 14% de CO2 qui est capté sur l’ensemble du pays. Avec plus d’investisseurs et de gestionnaires, ce pourcentage pourrait augmenter rapidement.

De plus en plus de promoteurs misent sur le bois car c’est à la fois une ressource solide, et renouvelable.

Le conseil LINXEA :

Il ne s’agit pas, avec ce type de placement, d’y investir toute votre épargne.

Surtout si vous avez besoin d’argent rapidement.

En revanche, avec des parts de GFI, vous diversifiez vos placements.

Vous contribuez à lutter contre la déforestation, vous garantissez l’origine du bois, et vous participez à la promotion des produits forestiers français.

Le tout, en valorisant votre patrimoine à long terme !

Et pour finir, vous pouvez tirer parti des nombreux avantages fiscaux proposés uniquement par les GFI !

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *