Les news immo du 14 août - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les news immo du 14 août

Immobilier

Les sociétés de gestion pestent sur le comportement des locataires en France

« Dans les pays du nord de l’Europe, le principe est de payer son loyer au propriétaire. En France, le principe est d’essayer de ne pas payer et de faire un effort si le propriétaire insiste », estime Jean-Marc Coly (Amundi Immobilier). Une « spécificité française » qui a nui au travail des SCPI.  Emmanuel Macron déclarant qu’il mobilisait les ressources de l’État, des banques mais aussi des propriétaires, « cela a libéré la créativité en matière de début de procédure précontentieuse des locataires », remarque Marc Bertrand (La Française REM). Celui-ci regrette donc que les propriétaires immobiliers ne soient pas considérés comme des fournisseurs de service comme les autres.

Néanmoins, les SCPI ne déplorent pas de procédure judiciaire à ce jour même si Eric Cosserat (Perial AM) reconnaît « des négociations un peu dures avec quelques locataires qui ont un grosse solidité financière ». H24 pour Boursorama

La baisse des rendements des SCPI sera de l’ordre de 10% à 15% en 2020

Certaines SCPI, dont les locataires sont des sociétés de taille moyenne souffriront plus que celles dont les locataires sont des sièges sociaux de grandes entreprises internationales. Du côté de Corum AM, de Perial,  Atland Voisin, Sodify et bien d’autres, les communications confirment une baisse des revenus (-15% en moyenne), mais le prix des parts ne serait pas attaqué. Le prix d’une part doit correspondre au prix de reconstitution des immeubles dans une fourchette de +/-10% ce qui laisse de la marge pour une variation du prix des biens. Par ailleurs, le prix des actifs immobiliers n’est pas aussi volatil qu’un cours de bourse. C’est pourquoi le marché des SCPI ne sera pas en crise en 2020. Investir en SCPI, c’est investir sur le long terme… mais personne ne peut savoir ce qu’il se passera dans les années à venir. Les SCPI restent un placement à risque de perte en capital. France Transactions

Rififi chez Atlantique Pierre

Le 16 septembre, les associés sont amenés à voter sur des résolutions « non agréées… et dont l’analyse n’est pas partagée par Paref Gestion. » « En 3 ans, la SCPI vient de connaitre son 3e Directeur Général, cette désorganisation interne ne peut en aucun cas, permettre une évolution et une sauvegarde pérenne de la SCPI. ». Du coup, cette « instabilité » conduit le conseil de surveillance à vouloir ramener la durée du mandat de gestion à 1 an, renouvelable chaque année. Le 2ème sujet qui fâche (30ème résolution) concerne le souhait du CS d’adresser un compte rendu trimestriel aux associés « soit sous forme intégrée au document, soit sous forme d’un feuillet libre s’il n’y a pas de bulletin l’accompagnant. »

Cifocoma 2 c’est fini ?

Le 30 septembre les associés sont invités à voter (25ème résolution) sur la dissolution anticipée de la SCPI. Les fonctions de liquidateur seront assurées par Paref Gestion pour une durée de 3 ans renouvelable par tacite reconduction.

Sogenial Immobilier est en pleine expansion

En passant de 40 M€ d’encours il y a deux ans, à 320 M€ répartis sur 2 SCPI  (Cœur de Ville et Cœur de Régions) et 6 OPPCI. La pandémie n’a pas stoppé son dynamisme au point qu’une nouvelle SCPI devrait être lancée dans quelques mois. professioncgp.com

Kyaneos Pierre : de bonnes perspectives

Après une augmentation de 1,9% du prix de sa part (1060€) et de 5% de sa valeur de reconstitution (1121,07€), la SCPI écologique et socialement responsable devrait signer encore un bel exercice. Peu impactée par la crise sanitaire du fait de son axe résidentiel, elle anticipe un rendement entre 6-6,5 % (vs 6,81% en 2019).

Un fonds de Primonial acquiert en VEFA un programme mixte à Ivry-Sur-Seine

Comme d’habitude le mystère plane avec la société de gestion. On se demande bien pourquoi ! Le véhicule auquel est destiné l’ensemble (25 000 m2, 109M€) pourrait être Primovie car il s’agit d’une résidence service seniors, une résidence mixte (étudiante et tourisme affaires), une résidence tourisme/affaires, un hôtel et 1 200 m² de bureaux. La livraison des 2 bâtiments est prévue pour le 4e trimestre 2022.

LF Grand Paris Patrimoine (La Française AM) avenue Parmentier à Paris (10e)

L’immeuble (4 469 m², 42,8M€) est un ancien couvent datant de la fin du 19e siècle. Composé de 4 ailes entourant une grande cour centrale, il est entièrement loué à l’IRTS (Institut Régional de Travail Social) pour une durée ferme de 12 ans. Il est classé ERP de type R (enseignement).

À quoi doit-on s’attendre sur la production de crédits immobiliers 2020 ?

Le marché est reparti lentement. La situation du 1er semestre est préoccupante : le nombre de prêts sur les 6 premiers mois de l’année : -27,7% de moins qu’en 2019 à la même époque avec -33% pour le marché du neuf et -25,2% pour le marché de l’ancien. Il y a eu un choc très dur, qui résulte de la crise sanitaire et des recommandations du HCSF. Dans ce contexte-là, on craint que 2020 ne soit pas une bonne année. Par exemple, en 2019 il y a eu autour de 190 mds € d’offres de prêts accordés et ce devrait être 140 mds€ cette année. S’il n’y avait pas eu la crise, les recommandations du HCSF auraient conduit le niveau des offres acceptées vers les 170 mds €. Michel Mouillart pour mysweet-Immo

Affinités Pierre à Villeneuve D’Ascq

Groupama Gan REIM acquiert pour sa SCPI 1 800m2 de bureaux livrés en juin dernier. Ils sont loués à Auchan Retail International dans le cadre d’un bail ferme de 6 ans.

Les entrepôts logistiques en France au 1er semestre

La demande placée d’entrepôts logistiques de plus de 5 000 m² en Ile-de-France (avec l’Oise) est en baisse de 52 % par rapport au premier semestre 2019.

Pour la France entière, la demande placée d’entrepôts logistiques de plus de 10 000 m²  s’élève à 932 800 m², à raison de 718 300 m² en Régions et 214 500 m² en Ile-de-France. Par rapport au premier semestre 2019, ce résultat à l’échelle nationale représente une baisse de 47 %. Immostat

… intéressent ActivImmo

5ème actif pour la SCPI spécialisée gérée par Alderan. Il s’agit d’un bâtiment d’activités de 4 792m2 restructuré en 2007. Loué en totalité, il bénéficie d’une situation stratégique au sud-est de Paris dans une zone établie (bassin économique de Marne-la-Vallée, Noisiel). Une réserve foncière à l’arrière du bâtiment permet d’envisager une extension de la partie activités ce qui constitue un réel levier de création de valeur.

Cet actif qui entre pleinement dans la stratégie de la SCPI permet d’atteindre les objectifs de rendement à hauteur de 6%.

Le risque immobilier a rarement été aussi bien rémunéré dans un contexte de taux extrêmement bas, voire négatifs

Par ailleurs, le réinvestissement des dividendes chaque année dans l’achat de parts contribue sur longue période à l’essentiel de la valorisation du capital initial.

Par exemple, un épargnant qui aurait placé l’équivalent de 1 000€ il y a 30 ans dans Immorente aurait aujourd’hui un capital de 13 000*€, dont 85 % provenant du réinvestissement annuel de ses dividendes… contre 2 200€ pour le même montant initial sur le livret A. Toutefois faut-il que ces dividendes soient encore et toujours pérennes, ce qui, du point de vue de Sofidy, est aussi le cas des SCPI. Véhicule d’investissement de long terme, les SCPI ont démontré leur capacité à se positionner à tous les moments des cycles immobiliers et à les traverser.

*hors fiscalité

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *