Ouvrir une assurance-vie pour ses enfants et petits-enfants - Linxea
Jeunes enfants

Ouvrir une assurance-vie pour ses enfants et petits-enfants

  • L’assurance-vie est un placement adapté à la constitution d’un capital pour ses enfants ou petits-enfants.
  • En ouvrant un contrat d’assurance-vie dès la naissance de son enfant, le parent “prend date”.
  • Ce qui lui permettra de bénéficier d’une fiscalité avantageuse en cas de rachat après 8 ans de détention.

L’assurance-vie est un produit d’épargne de long-terme, adapté à la constitution d’un capital qui aidera financièrement vos enfants ou vos petits-enfants. Dès la souscription du contrat, les sommes restent disponibles et l’épargne constituée peut être débloquée à la majorité pour financer des études ou l’entrée dans la vie active.

Ouvrir une assurance-vie au nom de ses enfants

L’assurance-vie permet de bénéficier d’une épargne, sans limite d’âge, déblocable à la majorité ou dans certaines situations. Contrairement aux livrets réglementés comme le livret A, l’assurance-vie autorise la détention de plusieurs contrats, sans plafond de versement.

La souscription d’un contrat pour un enfant mineur implique :

  • La présence des deux parents ou celle des représentants légaux
  • L’accord de l’enfant s’il a plus de 12 ans

Dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie souscrit au nom d’un mineur, ni l’enfant ni les parents ne peuvent désigner de bénéficiaire : la clause bénéficiaire est toujours rédigée par défaut. À la majorité, votre enfant pourra décider d’en modifier les termes.

Souscrire un contrat d’assurance-vie de façon anticipée permet à vos enfants de bénéficier de la fiscalité avantageuse du produit en cas de rachat après 8 ans de détention.

L’épargne reste disponible pendant les versements mais tout rachat effectué avant les 18 ans de l’enfant doit être autorisé par ses parents. Si vous souscrivez un contrat pour vos petits-enfants, il est possible d’opter pour le pacte adjoint qui permet :

  • De fixer les conditions de gestion du contrat et le cas échéant, garder une main sur la disponibilité de l’épargne
  • D’intégrer une clause d’inaliénabilité pour choisir l’âge de déblocage des fonds, jusqu’à 25 ans au plus

Désigner vos enfants bénéficiaires de l’assurance-vie

L’assurance-vie se caractérise par la diversité de ses supports financiers sur le long-terme, ce qui en fait un produit d’épargne efficace pour transmettre un capital à vos proches.

En cas de décès, le capital est transmis aux bénéficiaires désignés hors droits de succession :

  • Avec un abattement de 152 500 € pour les versements effectués avant 70 ans puis 20 % de taxe sur le solde et 31,25 % au-delà du plafond
  • Selon le barème des droits de succession sur la fraction des primes supérieures à 30 500 € pour les versements effectués après 70 ans

Depuis 2007, la loi TEPA encadre les conditions fiscales des dons familiaux. Les plafonds d’abattement sur donation consentis par l’administration fiscale dépendent des liens de parenté :

  • 100 000 € par enfant tous les 15 ans
  • 31 865 € pour chaque petit enfant
  • 5 310 € par arrière-petit enfant

A noter : Les supports en unités de compte des contrats d’assurance-vie ne sont pas garantis et sont soumis aux variables des marchés financiers. Il s’agit d’un investissement à effectuer avec précaution dans le cadre d’une assurance-vie ouverte au bénéfice de vos enfants ou vos petits-enfants. Ceci étant dit, le temps long et la diversification des supports choisis (unités de compte en actions, supports immobiliers, ETF, produit structuré…) permet de réduire le risque de perte en capital.

Questions / réponses

Quel âge pour ouvrir une assurance vie ?

L’assurance vie s’adresse à tout le monde, il n’y a donc pas d’âge minimum pour ouvrir un contrat. Ouvrir un contrat au nom de son bébé est particulièrement intéressant, vous “prenez date” de telle sorte qu’à sa majorité – soit 18 ans après – le contrat bénéficie de tous ses avantages fiscaux.

Comment verser de l’argent sur l’assurance vie d’un enfant mineur ?

Pour alimenter le contrat d’assurance vie d’un enfant mineur, les parents, grands parents, oncles et tantes peuvent :

  • Faire un don d’argent sous la forme d’un présent d’usage ou d’un don manuel et l’investir dans le contrat
  • Ajouter un pacte adjoint (réalisé sous seing privé) au contrat : il s’agit d’un instrument qui formalise les conditions fixées par le donateur (celui qui fait le don) et permet notamment à ce dernier de s’assurer du bon usage des sommes données
  • Déclarer le don d’argent via l’imprimé fiscal n° 2735 (remplir deux exemplaires)

Qu’est-ce que la clause d’inaliénabilité ?

Dans le cadre du pacte adjoint justement, la clause d’inaliénabilité interdit au donataire (celui qui reçoit le don, votre enfant en l’occurrence) de disposer librement des sommes qui transmises, pendant une période limitée que vous définissez. Cette clause destinée à vous assurer de la non dilapidation des sommes données doit ainsi être temporaire – l’âge limite est fixé à 25 ans – et justifiée par un intérêt sérieux et légitime. Lui est ainsi interdit par cette clause et jusqu’à un âge donné, les rachats partiels, un rachat total du contrat ou encore le nantissement du contrat.

Quelle assurance vie choisir pour son enfant ?

L’avantage avec les enfants, c’est qu’ils ont toute la vie devant eux pour voir fructifier leur épargne. Aussi, tournez-vous vers un contrat d’assurance vie multisupports qui permettra d’investir à la fois sur le fonds en euros afin de sécuriser les sommes versées, et sur des supports en unités de compte (UC) pour dynamiser le rendement. Vous aurez à choisir un profil d’investisseur, dépendant tout à la fois de votre horizon de placement (c’est-à-dire de la durée pendant laquelle vous comptez investir) et de votre tolérance au risque.

Sachant que sur le long terme, les actions sont le placement financier le plus rémunérateur, il peut être opportun pour faire fructifier l’épargne de votre enfant de choisir un profil équilibré voire dynamique, c’est-à-dire exposé aux unités de compte. Afin de lisser les risques de variations des marchés sur l’épargne de votre enfant, vous pouvez mettre en place dès l’ouverture du contrat des versements programmés. Le même montant sera versé au contrat à périodicité fixe – mensuelle ou trimestrielle.

L’assurance vie étant un produit d’épargne à long terme, vous devrez veiller à ce que le contrat ne soit pas trop chargé en frais. Privilégiez ainsi les contrats sans frais sur versement (des frais prélevés à l’ouverture et pour chaque versement effectué ensuite qui viennent donc logiquement rogner le montant effectivement versé), sans frais d’arbitrage et avec des frais de gestion maîtrisés car sur le long terme, ils peuvent peser très lourd. Sur tous les contrats d’assurance vie Linxea, les frais sur versement et les frais d’arbitrage en ligne sont à 0%, les frais de gestion sont en moyenne de 0,60% quel que soit le support (fonds en euros et unités de compte).

Enfin, retenez que vous pouvez – si vous le souhaitez – confier la gestion du contrat et notamment la sélection des supports d’investissement et les arbitrages entre les supports à la société de gestion mandatée par l’assureur. On parle alors de gestion pilotée.

L’assurance vie est-elle adaptée au nouveau-né / au bébé ?

On l’a dit, ce placement est particulièrement adapté aux enfants dès leur naissance car l’ouverture d’un contrat le plus tôt possible permet de prendre date au niveau fiscal.

Pourquoi ouvrir une assurance vie à un enfant ?

Pour l’aider à accomplir ses projets. Il peut s’agir de lui constituer un apport pour l’achat de sa résidence principale, de lui financer ses études, de lui permettre de passer son permis de conduire…

22 réponses à “Ouvrir une assurance-vie pour ses enfants et petits-enfants”

  1. Nasser Med Ousbo dit :

    Bonjours,

    Je suis interessé par l’ouverture d’une assurance vie avec unités de compte, au profit de mon fils agé de 14 ans. Au depart, en prenant en compte les parcours scolaires et universitaires, j’opte pour une periode de 7ans. Besoin de l’aide, pour repondre a certaines questions :
    1) comment faire cette operation a distance et quelles conditions de souscriptions ?
    2) cette phase de depreciation de euro est elle un risque ou un avantage ?
    3) si la base de 10000 euro plus 300€ mensensuels a quels benefices s’attendre au bout de 7ans ?
    4) Quelles sont les avantages comparatives de votre indtitution ?
    Merci

    • L'équipe Linxea dit :

      Bonjour,
      C’est en effet une excellente idée de souscrire un contrat d’assurance vie au nom de son enfant mineur. Sachez qu’au bout de 8 ans, l’assurance vie s’accompagne de nombreux avantages fiscaux. Pour répondre à vos questions :
      1) Chez Linxea, vous pouvez souscrire en ligne si vous réunissez ces 3 conditions (être majeur capable, être résident fiscal en France et être de nationalité française). Étant donné que votre fils est mineur, vous devrez souscrire via un document papier
      2) L’avantage quand on souscrit pour un enfant, c’est que l’on dispose d’un horizon de placement long, qui permet d’investir sur des supports plus dynamiques que le fonds en euros (de l’immobilier par exemple à travers des SCPI, des OPCI…, des fonds actions qui s’avèrent être les plus performants à moyen – long terme)
      3) Avec un versement initial de 10 000 euros et des versements programmés de 300 euros par mois, vous pouvez vous attendre à disposer d’un capital de plus de 40 000 euros au bout de 7 ans en prenant l’hypothèse d’un rendement annuel de 4%/an (correspondant à un profil équilibré, c’est-à-dire investi à 50% en fonds en euros et 50% en unités de compte)
      4) Pour estimer votre capital au bout de 7 ans, nous avons appliqué notre politique de frais chez Linxea, à savoir 0% de frais d’entrée, 0% de frais sur les versements, 0% de frais d’arbitrage et des frais de gestion parmi les moins élevés du marché (0,6% en moyenne quel que soit le support). C’est notre principal avantage compétitif. Pour procéder à des simulations d’épargne, n’hésitez pas à utiliser notre outil gratuit

  2. B dit :

    Comment souscrire pour un mineur quand la mere n’a pas la nationalité française ,réside a l’etranger et ne peut etre contacté;
    le pére Français assure seul l’education des enfants qui dispose d un passeport et d’une carte d’identité Française;

    • L'équipe Linxea dit :

      Bonjour,
      Il faut obtenir l’autorisation du juge des tutelles pour pouvoir ouvrir un contrat d’assurance vie à un mineur dans ces conditions.

  3. Amélie dit :

    Bonjour,
    Nous sommes 3 petites-filles  et notre grand mère vient de décéder. D’après l’un de ses contrats assurances vie, elle avait désigné comme bénéficiaire de l’une de ses assurances  ma fille de 10 ans (son arrière petite fille), en supprimant les anciennes bénéficiaires, à savoir ma sœur et ma cousine, qui y étaient au début.

    Ma cousine s’estime lésée car elle pensait être à parts égales avec tout le monde. Elle conteste le choix de ma grand mère et me demande de partager équitablement ce que va toucher ma fille de 10 ans  (arrière petite fille de ma grand mère).
    Est ce possible de toucher à cette somme, moi qui suis sa mère, pour répartir avec ma cousine ? Ou pas ? 
    Merci 

  4. Sophiane dit :

    Bonjour,
    Existent-ils d’autres différences notables entre Spirit 2 et Avenir 2 que celle évoquées sur le comparatif de votre site (orienté ETF & ISR pour Avenir 2 vs SCPI pour Spirit 2) ?
    J’ai notamment cru comprendre lors d’un échange avec un téléconseiller que les conditions de gestion en ligne et de versement programmé étaient différentes selon les contrats. Vous confirmez ? Comment obtenir un comparatif détaillé ?
    J’ai pour projet d’ouvrir 2 contrats mineur (profil agressif) avec pour horizon de placement > 12 ans

    Merci pour votre aide

    • L'équipe Linxea dit :

      Bonjour,
      Sur le contrat Linxea Spirit 2, le ticket d’entrée est à 500 €, des versements mensuels peuvent être mis en place à partir de 100 €
      Sur le contrat Linxea Avenir 2, le ticket d’entrée est à 100 €, des versements mensuels peuvent être mis en place dès 25 €.
      Au niveau de la gestion en ligne, le contrat Linxea Spirit 2 permet de réaliser davantage d’opérations. Nous ne disposons pas de comparatif détaillé mais nous avons inséré sur le nom des contrats les liens menant vers les pages dédiées sur lesquelles vous retrouverez l’ensemble des caractéristiques de chacun.

  5. ROCHER Sylvie dit :

    Bonjour, j’aurai dans quelques mois 70 ans, je voudrais souscrire une assurance vie pour mon petit fils qui vient de naître
    Ma question est la suivante est-il plus intéressant de souscrire à mon nom en désignant le petit comme bénéficiaire, ou de souscrire directement à son nom ?

  6. Léa dit :

    Bonjour
    Je souhaite ouvrir des AV pour mes enfants de 8 et 11 ans. Dans l’idéal j’aimerais faire 60% fonds euros, 40% ETF world. Et inverser la tendance dans 2 ou 3 ans pour avoir une majorité d’actions. Versement initial de 5000€ et versement mensuel de 50€. Me conseillez vous Avenir 2 ou Spirit 2 ? Quel rendement espérer au bout de 8 ans ? mon ainé commencera ses études supérieures à cette date à peu de choses près.

    • L'équipe Linxea dit :

      Bonjour,
      D’après les éléments communiqués, si vous choisissez un profil équilibré (50% fonds €, 50% unités de compte), leur capital final au bout de 8 ans serait supérieur à 12 000 €. Pour ce qui est du contrat, Avenir 2 et Spirit 2 proposent des ETF world, vous pouvez vous orienter vers l’un ou l’autre.

  7. Léa dit :

    Merci de votre aide.

    Avenir 2 permet-il de tout suivre en ligne ? Versements programmés, affectation directement en ETF ? Arbitrage ? etc

  8. Warhouver dit :

    Bonjour. Je souhaiterais ouvrir une assurance vie pour ma fille de 18 mois. Je voudrais savoir comment ça sera imposé quand elle aura 18 ans ? Si par exemple a ces 18 ans, il y a 50,000€ sur l’assurance vie. Elle sera imposée ou les 50,000€ seront pour elle entièrement ? Merci. 
    Et est ce que nous pouvons le faire en ligne ? 

    • L'équipe Linxea dit :

      Bonjour,
      En assurance vie, seuls les gains sont imposés au moment d’un retrait, pas le capital. Ainsi, l’assureur déterminera la part correspondant à ces gains et celle-ci sera soumise à un taux de 7,5% au bout de 8 ans de contrat (hors prélèvements sociaux).

  9. FAURÉ dit :

    Bonjour.
    Pouvons-nous,en qualité de parents et grands-parents ouvrir une ou plusieurs assurances vie en désignant comme bénéficiaires nos deux enfants et nos deux petits-enfants ?

    • L'équipe Linxea dit :

      Bonjour,

      Vous pouvez tout à fait souscrire plusieurs contrats d’assurance-vie en désignant comme bénéficiaires vos deux enfants et/ou petits enfants. Pour définir quelle solution est la plus adaptée à votre situation n’hésitez pas à nous contacter au 01 45 67 34 22.

  10. Manu D dit :

    bonjour
    je souhaite ouvrir des assurances vie pour mes filles ( 1 mois et 3 ans).
    avec des versements de 40€/mois environ, quelle assurance vie me conseillez vous?
    peut on y loger des SCPI et des actions en direct?
    est il possible d’ouvrir 2 AV à notre nom en désignant sur chacune des AV comme bénéficiaire une de nos 2 filles?
    merci

    • L'équipe Linxea dit :

      Bonjour,
      Nos contrats Linxea Vie (assureur Generali) et Linxea Spirit 2 (assureur Spirica) vous permettent d’investir en SCPI et en actions en direct. Si vous souhaitez ouvrir un contrat au nom de vos enfants, nous vous recommandons le contrat Linxea Spirit 2 qui vous permet de procéder à toutes les opérations de gestion en ligne.
      Si vous préférez désigner vos enfants comme bénéficiaires de vos contrats, cette possibilité est offerte sur l’ensemble de nos contrats. Pour comparer nos contrats d’assurance vie, rendez-vous ici.

  11. haiwa dit :

    Bonjour je songe à ouvrir une AV pour mes enfants chez vous mais je me pose une question. d’où doit provenir les fonds? c’est à dire que je peux faire un virement de mon compte en banque ou bien je dois en ouvrir une au nom de mes enfants, leur transférer l’argent puis le transférer sur l’AV linxea?

    merci pour votre réponse.

    • L'équipe Linxea dit :

      Bonjour,
      La précaution consistant à alimenter le contrat d’assurance vie de votre enfant à partir d’un compte bancaire ouvert à son nom vise à éviter tout risque de requalification en donation par l’administration fiscale. Mais tout dépend du montant que vous souhaitez leur transférer sur le contrat. Pour des montants qui ne sont pas disproportionnés par rapport à vos revenus et votre patrimoine, vous pouvez procéder à des virements depuis votre propre compte en banque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *