L’assurance-vie apporte à la fois sécurité et prévoyance - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

L’assurance-vie apporte à la fois sécurité et prévoyance

Assurance Vie

Que vous ayez besoin de liquidités, de sécurité pour votre famille ou vos proches, sachez que l’assurance-vie joue aussi le rôle d’une garantie de prévoyance.

Idéale pour investir sur le court, le moyen ou le long terme

L’assurance-vie vous permet d’épargner et au fur et à mesure d’accumuler une cagnotte qui pourra être partiellement ou intégralement récupérée lorsque vous le jugerez utile ou que vous en aurez besoin.

Il vous suffira alors de demander une avance ou de faire un ou plusieurs retraits sur votre contrat.

Vous pouvez aussi donner en gage votre contrat à une banque afin d’obtenir plus aisément un prêt pour vos projets.

Deux options renforcent la sécurité de vos placements

Pour vous éviter des pertes financières et engranger vos gains avec sécurité, deux options sont proposées dans les contrats de LINXEA :

  • La limitation des moins-values vous permet de fixer la baisse maximale que vous tolérez sur vos unités de compte. Si ce seuil (par exemple 5% de baisse) est atteint, la totalité du montant investi sur l’unité de compte est alors transférée automatiquement vers un support de sécurisation choisi (fonds euro ou autre).
  • La sécurisation des plus-values permet de sécuriser automatiquement les plus-values réalisées sur les unités de compte en les transférant sur un support de sécurisation que vous aurez choisi (fonds euro ou autre). Généralement ce transfert se déclenche dès 5% de gains et de manière  quotidienne. Toutefois selon votre contrat, la sécurisation peut se déclencher à partir de 10% et de manière hebdomadaire.

Ces options automatiques sont gratuites dans les contrats LINXEA  Avenir, LINXEA Spirit et LINXEA Vie. Dans le contrat LINXEA Zen, elles coûtent 0,20 % du montant arbitré.

Autrement dit, supposons que dans ce contrat, vous ayez opté pour la sécurisation des plus-values.

Fin février 2020, une de vos unités de compte très dynamique a enregistré une hausse de 1 000 € et l’option sécurisation a transféré sur votre fonds en euros cette somme dont le transfert vous a coûté 2 €.

Allez-vous regretter d’avoir dépensé 2 € pour en sauver 1 000 ?

Le meilleur moyen d’avoir l’esprit tranquille en cas de décès

Les capitaux versés aux bénéficiaires désignés au décès de l’assuré ne sont pas soumis aux règles légales de partage successoral, ils sont attribués à la ou les personnes de votre choix en fonction de la répartition indiquée par vos soins dans le contrat.

Outre la transmission sans imposition au conjoint, l’assurance-vie permet aussi de donner à chacun de ses enfants ou de ses proches une somme de 152 500 € exonérée de droits de mutation à titre gratuit.

Lorsqu’il s’agit des enfants, cette somme de 152 500 € s’ajoute aux 100 000 € qui, au titre des droits de donation ou de succession, sont exonérés entre chaque parent et chaque enfant.

C’est aussi de la prévoyance !

En outre, une garantie plancher, facultative dans tous les contrats proposés par LINXEA, assure, en cas de décès de l’assuré, aux bénéficiaires désignés la garantie de ne pas perdre d’argent au cas où les placements effectués (en unités de compte) feraient ressortir une moins-value.

Cette garantie sécurise l’investissement réalisé par l’assuré.

Si l’avenir de votre famille est votre principale motivation, souscrire une assurance-vie peut être très utile.

Grâce à l’assurance-vie, votre épouse survivante, vos enfants, auront les ressources nécessaires pour vivre normalement, et au besoin continuer des études, payer des frais funéraires, des droits de succession, des éventuels impôts.

Même en étant célibataire et sans enfant, réfléchissez à vos proches, aux personnes qui vont hériter de vous : un père ou une mère, une sœur, un frère, une nièce, un cousin…

Ces personnes-là peuvent aussi hériter de vos dettes ainsi que de la charge d’organiser vos obsèques et  de devoir régler vos dernières dépenses, cotisations et impôts.

Pas d’imposition en cas de difficultés de la vie

L’assurance-vie permet de récupérer tout ou partie de l’argent disponible sur le contrat sans imposition dans trois cas de force majeure :

  • licenciement,
  • mise à la retraite anticipée,
  • invalidité de 2ème ou de 3ème catégorie.

Ces trois circonstances difficiles de la vie s’appliquent aussi bien à l’assuré titulaire du contrat, qu’à son conjoint ou partenaire de PACS. Mais, seule l’invalidité permet l’exonération des prélèvements sociaux, les deux autres cas ne dispensent pas des prélèvements sociaux sur les gains.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *