Les news immo du 21 septembre - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les news immo du 21 septembre

Les news immo du 23 février

La période actuelle paraît propice à l’acquisition de parts d’Épargne Pierre

Diversifiée, rentable et saluée par la presse spécialisée (Meilleure SCPI diversifiée de plus de 500 millions d’euros des Victoires de la Pierre Papier 2021), Épargne Pierre ne manque pas d’atouts à faire valoir. En comparant sa valeur de reconstitution (220,38€) à son prix de souscription (205 €) le ratio ressort à 107,5 %. Or, la réglementation oblige les sociétés de gestion à procéder à une revalorisation du prix de part dès lors qu’il dépasse 110 %. Compte tenu de la bonne tenue de la SCPI, et de sa résilience face à la crise sanitaire, Meilleurtaux estime probable une révision à la hausse du prix de part. Une aubaine pour les associés qui se seront positionnés auparavant, puisque cette possible augmentation viendrait valoriser leur investissement. De plus, depuis 2014, elle a systématiquement excédé la moyenne du marché en termes de Taux de distribution. En 2021, l’histoire a de bonnes chances de se répéter avec un objectif réaffirmé d’Atland Voisin entre 5,15 % et 5,35 %.

Inter Gestion REIM critique sur le label ISR

La démarche “ISR” (entretenir, améliorer les performances des actifs, satisfaire au bien-être des locataires, etc.) n’est-elle pas consubstantielle à l’action des Sociétés de gestion, dont la mission fondamentale est de valoriser les actifs de ses fonds à long terme ?

En faisant approuver cette année sa gamme de SCPI en tant que Fonds de partage, Inter Gestion REIM affirme la transparence comme une conviction forte. Le principe : accepter qu’une partie des revenus soient reversés à une association d’utilité publique.

Par ce positionnement à contre-courant de la tendance globale en faveur du label phare du moment, il s’agit d’interpeller sur le bien-fondé d’un engagement transparent, à l’impact concret, et aux bénéfices dont la ligne d’horizon est connectée à la réalité du présent. Ainsi Cristal Rente, la SCPI des grandes enseignes, travaillera avec l’un des grands acteurs du secteur de l’aide alimentaire. Cristal Life qui est axée sur les besoins essentiels, s’associera à une fondation active dans la recherche médicale et Grand Paris Résidentiels soutiendra l’action d’une fédération dévouée au mal logement.

Enfin, rappelons que le Groupe soutient l’association We Forest avec la plantation de plus de 120 000 arbres en Zambie, grâce à son action 5 parts = 1 arbre, depuis 2019.

Les trimestres se suivent et se ressemblent pour Kyaneos Pierre

Le dividende se maintient toujours à 16 €. Et, comme en 2018 et 2020, le prix de part a une nouvelle fois été augmenté. Depuis juillet, elle s’établit désormais à 1 080 €, soit une hausse de 8% depuis la création de la SCPI en 2018 !

Cette bonne nouvelle provient autant d’une hausse du prix de l’immobilier dans les zones d’investissement de la SCPI que de la stabilité des loyers.  A moyen long terme, Kyaneos AM estime que la poursuite de cette tendance favorable « pourrait donner lieu à de nouvelles augmentations du prix de part ».  Mais le revers de la médaille serait « une baisse du rendement locatif » en raison d’une conjonction stabilité des loyers/ hausse de prix à l’acquisition.

Pour l’instant, l’heure n’est pas au pessimisme mais au pragmatisme. Kyaneos Pierre détient 1400 lots (84 996 m²) dédiés à 90% au secteur résidentiel. Le prix de revient au m² s’élève à 1 600 € frais et travaux inclus. Elle est peu endettée (17%) et diversifiée sur 21 départements. Quant à sa situation locative, la vacance atteint 21,3% dont 15,2% est liée à l’indisponibilité pour travaux des logements et 6,1% liée à la recherche des locataires.

Pourquoi acheter une SCPI en nue-propriété ?

Détenir la nue-propriété d’un bien immobilier peut se révéler très intéressant, notamment pour les personnes fortement imposables (Impôt sur le revenu et impôt sur la fortune immobilière). L’investisseur sera attentif au prix qu’il payera pour la nue-propriété d’un bien. Ce type d’acquisition étant très recherché, et rare, la valeur des nues-propriétés disponibles sur le marché est souvent déraisonnable. Cette problématique ne se pose pas, en revanche, pour l’acquisition de SCPI en nue-propriété.

L’investisseur connait le prix de la part en pleine propriété. La société de gestion publie une clé de répartition c’est-à-dire la quote-part respective du prix entre l’achat de l’usufruit et de la nue-propriété pour une durée donnée. Il n’y a donc pas de survalorisation possible sur la nue-propriété. On trouve facilement aujourd’hui des décotes autour de 20% sur 5 ans, 30% sur 7-8 ans, 35% sur 10 ou 12 ans. Meilleurtaux

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *