Que faire de son épargne à différents âges de sa vie ? - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Que faire de son épargne à différents âges de sa vie ?

Famille multigénérationnelle

Vos préoccupations d’épargne sont très différentes selon votre âge et vos besoins qui évoluent dans le temps. Voici quelques pistes selon la tranche d’âge dans laquelle vous vous situez.

Vous avez moins de 30 ans …

… et vous avez compris l’importance de commencer à préparer une épargne. Félicitations !

Pour certains d’entre vous il n’y a pas si longtemps vous étiez encore étudiant et vous n’avez pas encore commencé à constituer une épargne, même de précaution à part, peut-être, le livret A et le livret Jeunes. Sachez aujourd’hui qu’il est temps pour vous de passer à une épargne à plus long terme. Demain, vous ne pourrez que vous féliciter des premières bonnes décisions que vous prendrez aujourd’hui.

D’autres ont déjà vécu une ou plusieurs expériences professionnelles et pensent à leur lointaine future retraite, et il leur paraît indispensable de penser à mettre de l’argent de côté. Autant prendre de bonnes habitudes rapidement !

Épargne : Prenez date

  • Souscrivez un contrat d’assurance-vie, c’est le b.a.-ba d’une épargne à moyen / long terme. Sa fiscalité est optimale lorsque le contrat atteint 8 ans, il est donc temps aujourd’hui de penser à cette solution aux multiples facettes, car un contrat d’assurance-vie offre une bonne souplesse, même si vous aviez besoin de retirer de l’argent avant les 8 ans.
    Quelques mois après la souscription, un contrat peut vous permettre de demander une avance à hauteur maximale de 80% (une sorte de prêt à des conditions préférentielles) ou même de récupérer la totalité de ce que vous avez versé. En cas d’accident de la vie (licenciement, invalidité, par exemple) la récupération des fonds se fera sans fiscalité sur les gains que vous auriez pu engranger pendant les mois ou les années pendant lesquels votre argent aura été placé.
  • Privilégiez les contrats sans frais. En investissant tôt, même peu, votre effort d’épargne global sera réduit. Pour cela, mettez en place des versements programmés mensuels sur un contrat d’assurance-vie.
  • Osez prendre des risques en choisissant des unités de compte (UC), c’est-à-dire des fonds autres que le fonds en euros totalement sécuritaire, sur votre contrat d’assurance-vie. A long terme, les UC devraient vous permettre d’augmenter votre rendement. Si vous avez une optique à plusieurs années, n’hésitez pas à sélectionner une part importante d’UC.
  • Lisez le paragraphe sur la gestion profilée (voir « entre 30 et 40 ans »), un mode de gestion qui pourrait aussi vous convenir.

Voici un exemple à moyen terme :

Supposons que vous ayez 5 000 € d’économie (ou d’argent donné par vos proches, parent ou grand-parent ou encore d’épargne que vous transférez d’un livret) et vous épargnez 400 € par mois. Vous obtiendrez un capital de 32 155 € au terme de 5 ans (hypothèse de rendement 4 % l’an). Une épargne qui pourrait constituer un apport personnel pour une première acquisition immobilière.

Voici quelques exemples à long terme :

  • À 30 ans, si vous épargnez 150 € par mois vous obtiendrez un capital de 134 837 € de capital à 65 ans (hypothèse de rendement 4 % l’an).

Mais si le rendement annuel moyen passe à 6% votre capital à 65 ans passe à 205 891 €. La preuve que « les petits ruisseaux font les grandes rivières ».

  • À 30 ans, si vous épargnez régulièrement 250 € par mois vous obtiendrez un capital de 183 617 € de capital à 65 ans (hypothèse de rendement 3 % l’an).
  • Supposons, maintenant, que vous ayez bénéficié d’un don d’argent de vos parents ou grands-parents d’un montant de 30 000 € à l’âge de 30 ans et que vous épargniez régulièrement chaque mois 250 € à partir de 30 ans, vous aurez un capital de 268 033 € à 65 ans (hypothèse de rendement de 3% l’an).

L’astuce LINXEA

Dans les exemples ci-dessus, les montants versés ne sont pas réévalués, donc votre effort d‘épargne lorsque vous aurez 45 ou 50 ans sera pratiquement nul compte tenu de l’inflation et de vos revenus qui vont grossir au fur et à mesure de votre expérience professionnelle.

Immobilier

Réfléchissez activement à l’achat d’un premier bien immobilier. Même si ce n’est pas le toit idéal vous pourrez le revendre et ainsi bénéficier d’un apport financier qui vous aura également permis de vous loger.

Vous avez entre 30 et 40 ans

Je fais un état des lieux de ma situation.

Saviez-vous que ce sont les tranches d’âge de 30 à 59 ans qui épargnent le plus (« Les revenus et le patrimoine des ménages » INSEE) ? Il est donc important de profiter de ces années.

Épargne : Alimentez vos contrats

  • Commencez ou continuez à épargner régulièrement sur votre contrat d’assurance-vie. En investissant tôt, même peu, votre effort d’épargne sera réduit. Si vous pouvez épargner plus que 15 % de vos revenus, allez-y.
  • Restez orienté sur les fonds flexibles et les fonds dynamiques, qui à long terme, devraient vous rapporter plus que les placements « père de famille ». Les actions représentent le « placement le plus rentable à long terme ».

Ainsi que l’a rappelé l’Autorité des marchés Financiers (AMF) dans une étude réalisée il y a quelques années sur une durée d’investissement à long terme que « Le risque des actions se réduit avec l’allongement de la durée de placement : « Le constat est intéressant : un investissement en actions françaises réalisé en 1988 et conservé jusqu’en juin 2013 (soit 25 ans) a procuré, en tenant compte des dividendes réinvestis, un rendement réel moyen de 6,6 % par an (une fois l’inflation déduite)…./ …. L’allongement de la durée d’investissement constitue une solution au risque des placements en actions. Il permet de gommer en partie les fortes variations des rendements annuels et de profiter de la tendance de long terme de hausse des marchés d’actions (assise sur celle des dividendes distribués). Ainsi, pour les investissements effectués entre 1988 et 1996, les gains engrangés ont été suffisamment importants pour compenser les pertes générées par les deux chocs boursiers des années 2000.» (La lettre de l’observatoire de l’épargne de l’AMF)

Introduits depuis fin 2019, les nouveaux PER – Plan d’Epargne Retraite – sont les descendants des anciens PERP et contrats de retraite Madelin.

Les PER sont très accessibles, ils peuvent être souscrits avec seulement 500 € (et ensuite des versements programmés mensuels de 50 €). La grande amélioration des PER, c’est que la sortie peut se faire, au choix, en capital ou en rente viagère, alors que les anciens contrats permettaient essentiellement une sortie en rente viagère.

Alors que les PERP et les contrats de retraite Madelin ne pouvaient recevoir que des versements volontaires et des transferts de produits similaires, les PER peuvent recevoir des versements et des transferts de multiples origines. Pour les cotisations versées, le PER offre le choix de la déductibilité ou de la non déductibilité à l’entrée. Si, à l’entrée, on choisit de ne pas déduire de ses revenus les cotisations versées, on peut bénéficier, à la sortie, d’une fiscalité plus intéressante.

  • En pleine activité professionnelle et pas le temps de gérer vous-même votre contrat ? Ce n’est pas un problème, faîtes confiance à la gestion profilée. Chez LINXEA la gestion pilotée de votre contrat d’assurance-vie vous permet de déléguer à un professionnel de la finance (société de gestion, société de notation…) le choix des supports d’investissement. En pratique, votre assureur prend directement conseil auprès de cet expert et réalise les arbitrages entre les supports selon ses préconisations. Vous pouvez choisir parmi 4 profils d’investisseur (défensif, équilibré, dynamique, agressif) en fonction de vos objectifs de performance et de votre tolérance au risque : du plus prudent, privilégiant les fonds en euros et limitant l’exposition aux marchés, au plus agressif, fortement exposé aux marchés financiers.

Immobilier

Votre objectif doit être de devenir propriétaire de votre résidence principale, d’autant que les taux des prêts immobiliers sont bas.

  • Si vous ne pouvez pas acquérir maintenant votre logement, mettez en place une stratégie d’épargne immobilière en privilégiant des produits d’épargne disponible. Un contrat d’assurance-vie pourra être mis en garantie en vue d’obtenir un prêt. Pensez aussi à la solution que LINXEA vous propose « LINXEA Crédit Confort » qui vous permet d’acheter des parts de SCPI à crédit. Exemple : Avec 268 euros d’effort d’épargne mensuel sur 20 ans, vous achetez 100 000 euros d’immobilier SCPI et vous vous constituez un patrimoine immobilier. Les loyers trimestriels que vous allez toucher remboursent une majeure partie du crédit. Votre effort d’épargne est maîtrisé.

Vous avez entre 40 et 50 ans

Optimisez vos investissements et achetez votre résidence principale si cela n’est pas déjà fait.

Épargne : Diversifiez votre épargne générale et votre épargne retraite

  • Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier et ouvrez plusieurs contrats dans des compagnies différentes : LINXEA vous propose 4 contrats d’assurance vie à frais réduits : LINXEA Avenir (Suravenir), LINXEA Spirit (Spirica), LINXEA Vie (Generali) et LINXEA Zen (Apicil).
  • Pensez aussi aux contrats de capitalisation qui peuvent répondre à des besoins spécifiques (par exemple, il est possible d’en faire une donation à un proche, qu’il s’agisse d’une donation en pleine propriété ou en démembrement, pensez-y cela pourrait un jour ou l’autre rendre service à l’un de vos enfants).
  • Vous avez encore le temps avant votre retraite, mais le compteur commence à tourner. Si vous le pouvez, continuez d’épargner tous les mois et profitez de la longue durée encore restante pour être majoritairement orienté sur les UC dynamiques, puisque vous disposez de plusieurs années pour constituer votre épargne-retraite. Souscrivez à un bon complément de retraite : plan d’épargne retraite : LINXEA PER. Vous bénéficierez d’avantages fiscaux à l’entrée et vous vous constituerez des revenus complémentaires ou un solide capital pour votre retraite.

Immobilier

Il faut penser à l’acquisition de votre résidence principale. Cela vous exonérera du paiement d’un loyer à votre retraite. Si vous ne pouvez pas acheter, mettez en place une stratégie d’épargne permettant de vous constituer un apport pour un futur achat.

Les conditions d’obtention des prêts immobiliers sont particulièrement intéressantes, les taux d’intérêt sont peu élevés. Il est possible d’emprunter à moins de 2% hors assurances sur des durées de 12 à 20 ans. Et les bons dossiers avec un taux d’endettement inférieur à 30% peuvent bénéficier de taux encore plus attractifs.

A défaut d’investir dans votre résidence principale, positionnez-vous sur le marché locatif. Vous pouvez également investir dans des SCPI en direct. Pensez aussi à utiliser la formule « LINXEA Crédit Confort » (Voir « entre 30 et 40 ans »)

Vous avez entre 50 et 60 ans

L’urgence : prévoir un complément de retraite

Épargne et Retraite : Menez-les de pair !

Ajustez le montant de votre épargne en fonction du niveau de revenus souhaités à votre retraite. C’est le dernier moment pour prendre des risques sur les marchés boursiers.

  • Si vous ne l’avez pas encore fait, souscrivez à la solution universelle d’épargne retraite : le Plan d’épargne retraite PER. Vous vous constituerez ainsi des revenus complémentaires tout en réduisant vos impôts actuels. Peut être aussi, pourrez-vous bénéficier auprès de votre employeur de solutions d’épargne mises en place et financées en grande partie ou en totalité par votre entreprise ?
  • Sur l’ensemble de vos produits d’épargne, y compris l’assurance-vie, restez diversifié, mais réduisez la voilure sur les supports dynamiques (maximum 35 à 45 %).
  • Prenez date en ouvrant un PEA afin de profiter de sa fiscalité à votre retraite. Investissez les sommes dont vous êtes sûr de ne pas avoir besoin au cours des prochaines années. Vous bénéficierez de la fiscalité avantageuse du plan. LINXEA Avenir PEA est une enveloppe fiscale exonérée d’impôts après 5 ans et permettant d’investir exclusivement sur les marchés financiers européens.
    Le PEA assurance prend la forme d’un contrat de capitalisation avec l’option fiscale PEA. Il offre donc des atouts supplémentaires par rapport à un PEA bancaire, comme la possibilité de demander une avance, de mettre en place des options de gestion automatiques ou encore de sortir en rente viagère non fiscalisée. Au sein d’un PEA assurance il est impossible de loger des actions en direct mais la liste des fonds accessibles est bien diversifiée. LINXEA Avenir PEA offre plus de 100 fonds différents.

Immobilier

  • Si vous avez acheté un logement précédemment, très bien. Sinon, il est grand temps de chercher votre résidence principale, ou à défaut celle qui le deviendra si vous souhaitez déménager une fois à la retraite.
  • Vu le niveau très accessible des prêts immobiliers, une renégociation de vos prêts précédents peut-être avantageuse.
  • Vous pouvez toujours investir dans l’immobilier locatif en regardant le prix et la qualité du bien.
  • Estimez le niveau de revenus souhaités à votre retraite et ajustez votre épargne avec des solutions adaptées à votre situation. Avez-vous pensé à la solution « Rente Future » que vous propose LINXEA ?
    Vous achetez des parts de SCPI en nue-propriété temporaire. Avec 50 000 euros investis sur 10 ans, vous achetez jusqu’à 79 000 euros d’immobilier SCPI. Vous ne subissez aucune fiscalité pendant votre activité professionnelle et vous retrouverez l’usufruit et percevrez 875 euros par trimestre une fois à la retraite.

Vous avez plus de 60 ans

Faites les derniers arbitrages pour votre retraite, il ne faut plus perdre de temps.

Épargne/ Retraite

Sécurisez vos investissements sur vos contrats d’assurance-vie et pensez à la prochaine liquidation de vos contrats retraite. Vous connaissez à peu près le montant de votre future pension grâce aux simulations que vous avez faites. Si vous n’avez pas ou peu d’épargne, il va falloir prendre des décisions efficaces et rapides. Profitez des dernières années d’activité professionnelle qui vous restent avant votre retraite pour exploiter au mieux votre PEA, votre PER.

  • Si vous disposez d’un capital (suite à un héritage ou à des économies), vous pourriez envisager de gonfler votre épargne.
  • Protégez votre conjoint et préparez la transmission de votre patrimoine, avec vos contrats d’assurance-vie, et des stratégies patrimoniales basées sur le démembrement.
  • Vous prenez votre retraite : pensez alors à sortir de vos placements : PERP, Madelin, assurance-vie, PER, PEA…
  • Si vous continuez à travailler : Poursuivez l’alimentation de votre épargne, PERP, Madelin, assurance-vie…

Immobilier

Vous souhaitez déménager ? Vendez un bien déjà acquis ou utilisez votre épargne pour votre achat.

Votre patrimoine immobilier peut vous assurer des revenus complémentaires dans le cadre du viager ou en mettant en place une stratégie de location meublée.

  • L’arrivée à terme des remboursements de vos prêts immobiliers de votre résidence principale dégagera une nouvelle capacité d’épargne qu’il faudra mettre au profit de la préparation de votre retraite. LINXEA vous propose la solution LINXEA RENTIMMO : Vous achetez des parts de SCPI en pleine propriété. Avec 50 000 euros investis dans les SCPI, vous percevez immédiatement plus de 550 euros par trimestre directement sur votre compte bancaire. Grâce à l’acquisition de parts de SCPI en pleine propriété, vous percevez des loyers qui sont versés directement sur votre compte courant.Les spécialistes des SCPI vous recommanderont de diversifier votre investissement sur plusieurs SCPI afin d’aplanir les éventuels aléas de rendement de certaines SCPI. Et n’oubliez pas qu’avec un investissement en SCPI le capital n’est pas aliéné, comme il l’est en viager. Avec une SCPI, vous pouvez bénéficier à la fois du capital et du rendement locatif !
Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *